En ligne (connectés) : 0 30

Réactions du Président OBSERMU sur l' « agent indélicat de la police routière arrêté et présenté à la presse».

reaction-president-OBSERMU

Apparemment, cela pourrait ressembler à une bonne décision. Mais dans l'apparence seulement...Car le racket des usagers de la route par des agents indélicats, notamment au sein de la police routière est un phénomène généralisé en Guinée, qui s'opère sur la voie publique, au vu et au su de tous, sans qu'une quelconque autorité policière ne s'en offusque pour prendre des mesures vigoureuses à l'encontre.

Alors, ce cas-ci soulève en effet beaucoup plus d'interrogations qu'il ne nous rassure.

Cet Adjudant de la Police routière incriminé est-il finalement le bouc émissaire d'un mal qui gangrène profondément toute une institution, en l'ayant grandement décrédibilisée aux yeux de l’opinion ?

Quelle preuve sa hiérarchie dispose contre lui, à part la parole de l'usager contre la sienne ?

Est-il tombé sur un proche du Ministre, se considérant "Manitou" ? Par quel miracle ce mystérieux usager en "infraction" est-il entré en contact direct avec le Ministre de la sécurité ?

Ce dernier avait-il besoin d'instruire l'arrestation immédiate de l'agent en pleine exercice de sa profession sur une simple "interpellation" d'un usager qui reste à vérifier et sans aucune preuve de flagrant délit ?

N'y avait-il pas une autre procédure pour cela ? N'était-il pas professionnellement plus judicieux de faire mettre en place par l'inspection générale de la Police, une surveillance discrète afin de prendre cet "agent indélicat" en flagrant délit ? Autant de questions qui nous intriguent à #OBSERMU# et qui méritent des réponses claires.

L'incivisme et le non respect des règles de sécurité routière par une frange importante d'usagers de la route est une bien triste évidence en Guinée. Mais ça, c'est un autre débat...

Au demeurant, notre Police routière qui, nous sommes convaincus, regorge de valeureux fonctionnaires de police, respectueux de l'éthique et de la déontologie doit se sentir ici interpellée. Toute l'institution gagnerait à extirper de ses rangs-in extenso-les agents indélicats, les brebis galeuses, afin de rétablir l’autorité et la respectabilité d'un corps, certes pas tout à fait adulé sous d'autres cieux, mais à la fois respecté et redouté pour son professionnalisme. Car, il n y'a point d'amélioration de la sécurité routière sans contrôles rigoureux et sans sanctions dissuasives.

#LaSecuritéRoutière# ne rime pas avec #Laxisme# c'est une question de responsabilité partagée.

Mamoudou Keita
Président de #OBSERMU
#Consultant en Sécurité Routière


A propos de l'auteur :

224infos

Advert your product, company here 728x90