En ligne (connectés) : 0 20

Nouvelle Constitution: le FNDC veut passer à la vitesse supérieure « l’heure des discours a déjà pris fin », Sékou Koundouno

FNDC

Les acteurs politiques, de la société civile réunis au sein du Front National pour la Défense de la Constitution étaient en réunion ce mardi, 1 Octobre 2019 au siège de la PCUD situé dans le quartier Kipé dans la commune de Ratoma. La question du référendum était à nouveau au menu de cette rencontre. Les leaders FNDC indiquent désormais que l’heure des discours a pris fin.

Cette sortie du FNDC était très attendue par les citoyens guinéens. Depuis la sortie médiatique du président de la République Pr Alpha Condé aux Etats-Unis invitant les guinéens à se préparer pour le référendum et les législatives, le Front National pour la Défense de la Constitution était dans un silence mitigé. Pour le FNDC, l’heure des discours a pris fin. Il est maintenant temps d’agir pour barrer la route au projet de mise en place de la nouvelle constitution.

« Au niveau du FNDC, l’heure des discours a déjà pris fin. D’importantes actions d’envergures seront mises à la disposition du souverain peuple et la conquête de cette souveraineté sera enclenchée enfin d’enterrer le rêve et le cauchemar de Mr Alpha Condé et son clan », a déclaré devant la presse Sékou Koundouno.

Les leaders du FNDC ne comptent pas s’arrêter là, ils promettent de saisir la cour pénale internationale sur les agissements des tenants du pouvoir actuel en Guinée.

« Il a été instruit à la coordination nationale du FNDC de procéder sans délai à la transmission d’un courrier à la cour pénale internationale dans sa section persécution et crime de masse. Comme vous le savez, les tenants du pouvoir de Conakry sont entrain de crier sur tous les toits à  la répression, il nous a été demandé de transmettre un courrier à cette section avec qu’elle prend acte », dit Sékou Koundouno.

Reste à savoir désormais si le FNDC va brader l’interdiction des manifestations en Guinée, instaurée depuis la prise de fonction de Kassory à la primature.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos