En ligne (connectés) : 0 26

Abdoulaye Oumou Sow fustige le pouvoir Alpha Condé « Il faut résister ou périr »

SOW

En marge de la levée du corps du jeune Mamadou Sow tué le 13 janvier dernier lors de la manifestation de résistance appelée par le FNDC, le chargé à la communication du front a dénoncé les actes ignobles des forces de défense et de sécurité qui ont caractérisé la manifestation de ces derniers jours.

« Nous étions rentré dans la résistance depuis le 13 janvier et vous avez que le pouvoir a commencé sa répression en trois jours nous avons enregistrés trois nouvelles victimes par le pouvoir d’Alpha Condé. Nous sommes aujourd’hui entrain de lever le corps du jeune qui a été froidement tué à Cosa Mamadou Saidou Sow. Vous avez vu ce sont des jeunes à la fleure de l’âge qui sont assassinés lors de ces manifestations et la plupart sont assassinés à leurs domiciles », a dénoncé Abdoulaye Oumou Sow.

Il rappel que le droit à la manifestation est un droit constitutionnel et rien ne doit empêcher cela

« Nous sommes rentrés dans la résistance et cette résistance va forcément continuer. D’autant plus que ce n'est pas une première, c'est l’article 21 alinéa 4 qui nous l’autorise de résister à une oppression et le peuple de Guinée a décidé de résister à cette oppression.  Nous avons commencé la première phase et le 21 et 22 janvier nous allons rentrer dans une autre phase », a expliqué le chargé à la communication du FNDC.

Pour Abdoulaye Oumou Sow, le peuple doit résister à cette oppression du pouvoir Condé

«Aujourd’hui, les gens doivent comprendre que c'est le destin du pays qui est en jeu et il faut résister où périr vu que le gouvernement a décidé de faire un forcing au peuple de résister », a-t-il conclut.

Mamadou Samba Barry, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos