En ligne (connectés) : 0 62

Ibrahima Kébé tacle les opposants : « Sidya Touré ou Cellou Dalein Diallo ont déjà fait la promotion d'un troisième mandat »

Kebe-Ibrahima

Le débat sur la mise en place d’une nouvelle constitution fait rage en Guinée. Le parti au pouvoir (RPG arc en ciel) et ses alliés s’activent sur le terrain afin de doter la Guinée d’une nouvelle constitution. Une démarche que le Front National pour la Défense de la Constitution qui regroupe en son sein des acteurs politiques de l’opposition, les acteurs de la société civile, les syndicats ou avocats réfutent. Pour Ibrahima Kébé le conseiller au ministère de la coopération et de la sécurité routière chargé des affaires internationales pour le gouvernement Bruxellois, certains acteurs politiques  n’ont pas la voix au chapitre car ils ont été déjà à la base d’un troisième mandat en Guinée.

Les anciens premiers ministres réunis au sein du FNDC à savoir Cellou Dalein Diallo président de l’UFDG et Sidya Touré président de l’UFR sont mal placés pour s’opposer à un troisième mandat en Guinée. Selon Ibrahima Kébé ces deux leaders ont été déjà à la base d’un troisième mandat en Guinée. Il serait inconcevable que ce soit eux qui s’opposent aujourd’hui à un troisième mandat.

« Nous savons aujourd’hui les acteurs politiques qui sont sur le terrain, ceux qui sont en face que ça soit Sidya Touré ou Cellou Dalein Diallo, ce sont des protagonistes qui ont déjà fait la promotion d'un troisième mandat en Guinée. Mais je dis que ceux qui ont déjà pillé ce pays, ceux qui ont déjà mis ce pays dans le gouffre ne sont pas aujourd’hui mieux placé pour défendre quoi que ce soit parce que nous savons très bien que pour ces gens là ce n’est pas pour s’opposer à un troisième mandat, mais plutôt faire leur propre avènement au pouvoir et nous savons de quoi ils sont capables »,  martelé le conseiller.


Pour Ibrahima Kebe, les guinéens devraient accepter d’aller à une nouvelle constitution pour avoir des institutions fortes mais tout en refusant quelconque idée d'un troisième mandat pouvant mettre à nue la démocratie guinéenne.

Mamadou Samba Barry, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos