En ligne (connectés) : 0 22

Fête du 1er Mai : la journée internationale du travail placée sous le signe de la «Riposte syndicale contre le Covid-19» en Guinée

Fete-du-Travail

La Guinée à  l’instar des autres nations du monde va célébrer la Fête Internationale du Travail ce Vendredi, 1er Mai 2020. Une célébration qui contraste avec la crise sanitaire liée  à la pandémie de Coronavirus (Covid-19) qui a occasionné une paralysie des activités sur la moitié de notre planète. L’inter-Central CNTG-USTG a, dans une déclaration, placé la célébration de cette journée du 1er Mai sous la « Riposte syndicale contre le Covid-19 »

Le 1er Mai est célébré à travers le monde comme Fête Internationale du Travail. Cette journée est une occasion unique pour le monde du travail dans la joie mais aussi elle est une occasion de pour revendiquer de meilleures conditions de vie et de travail pour les travailleurs.

Cette célébration de cette année coïncide avec la pandémie de Coronavirus  qui frappe de plein fouet la Guinée mais aussi plusieurs nations du monde.  D’où le thème « Riposte syndicale contre le Covid-19 »

« Comme on le sait, l’humanité est frappée aujourd’hui par une crise sanitaire survenue en fin d’année  2019 en Chine sous la forme d’un coronavirus, dénommé Covid-19 dont l’ampleur a atteint  des proportions démesurées…c’est pourquoi, après une analyse objective du contexte guinéen, l’Inter centrale CNTG-USTG a jugé de placer la journée du 1er Mai sous le signe de la ‘’Riposte syndicale contre le Covid-19 », dit Amadou Diallo secrétaire général CNTG.

Cependant, pour vaincre la pandémie en Guinée, le secrétaire général de la CNTG invite les travailleurs de Guinée au respect stricte des mesures barrières.

« Pour vaincre définitivement le Covid-19, l’Inter centrale CNTG-USTG invite tous les travailleurs à respecter scrupuleusement les mesures sanitaires en vigueur, notamment : le lavage des mains ; le port des masques en milieu public et sur le lieu de travail ; le renoncement à tout attroupement… », dit-il.

Il faut signaler que le bilan de la maladie a pris une proportion inquiétante en Guinée. Le pays a dépassé la barre des milles cas en 48h.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos