En ligne (connectés) : 0 34

Mamady 3 Kaba à la CENI : «le décret n’est pas légal» a commenté M. Lansana Kouyaté dans les GG

lansana-kouyate-portrait

Le président de la République Pr Alpha Condé a pris un décret la semaine derniere nommant  Mamady 3 Kaba, en remplacement a Me Salif Kébé, décédé du Covid-19 le vendredi 17 avril 2020. Un mois après ce décès,  sa succession semble créer une guerre d’égaux  entre le barreau de Guinée où provenait l'ancien président Me salif Kébé et le CNOSCG organe faîtière de la société civile guinéenne.

Le décret pris par le chef de l'Etat, le barreau de Guinée a immédiatement contesté la désignation du juriste par le CNOSCG saisissant de passage la cour suprême pour attaquer le décret du Chef de l’Etat pour vice de procédure.

Depuis la France où il est installé, le président du PEDN Lansana Kouyaté a commenter cette actualité qui secoue depuis quelques jours la scène politique guinéenne.

Dans l’émission les grandes gueules , l’ancien premier ministre sous le règne du feu général Lansana Conté a indiqué que le décret nommant Mamady 3 Kaba comme commissaire à la CENI en remplacement a Me Salif Kébé est illégal

« C’est un décret je crois, qui a désigné Mamady 3 Kaba, comme commissaire à la CENI en remplacement de Me Salif Kébé. Ce décret, n’est pas légal. Parce que je vais rappeler que l’article 11, si j’ai bonne souvenance, de la loi 044 du mois de juillet 2018 portant sur la CENI dit qu’en cas de vacance consécutive à un décès, il est procédé au remplacement dans les mêmes conditions que celles de la désignation du défunt pour le reste du mandat en cours. En clair, Salif Kébé est venu du barreau de Guinée, ce qui fait aucun doute que son remplaçant doit venir du barreau », a commenté Lansana Kouyaté depuis la France

Mamadou Samba Barry pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos