En ligne (connectés) : 0 29

Tiken Jah Fakoly confirme et valide son adhésion au Collectif pour une Transition en Guinée

Tiken-Jah-Fakoly

Le reggaeman ivoirien Tiken Jah Fakoly dans une interview accordée à nos confrères de DW Afrique, l'artiste engagé a réitéré son opposition pour un 3e mandat du président guinéen.  Répondant à une question du journaliste, la raison qui lui pousse à militer et à soutenir le collectif pour une transition en Guinée (CTG), l'artiste qui dans les années 2000 a chanté pour la libération du président Alpha Condé dit regretter d'avoir chanté pour le président guinéen.

« J’ai accepté de soutenir ce collectif parce que je me sens directement concerné de la situation en Guinée. Quand Alpha Condé était en prison dans les années 2000, j'ai été le seul artiste africain à chanter sa libération et d’ailleurs c’est ce morceau qui a permis qu’Alpha Condé soit connu dans son pays en tant qu’opposant et d’être connu dans le reste de l’Afrique et lorsque Alpha Condé devient président, il fait un premier mandat et un deuxième mandat et qu'il fait tuer plus de 100 manifestants(…) je me dis merde j’aurai pas du chanter la libération de ce monsieur, donc je me sens concerné à chaque fois qu'il y a des problèmes dans le pays et qu'il y a des jeunes qui sont tués et là j’ai le regret et je ne pouvais pas rester sans soutenir ce groupe qui lutte pour une transition en Guinée »,  a réagi Tiken Jah Fakoly.

Plus loin, Tiken Jah Fakoly a indiqué que le président guinéen continue de garder toujours le suspense comparativement à ces homologues de la sous région dans le cadre d'un troisième mandat.

« En côte d’ivoire le président ivoirien a dit qu'il ne fera pas de troisième mandat, au Niger le président Issoufou a dit la même chose, en Mauritanie le président qui était au pouvoir a dit qu'il ne fera pas de troisième mandat et tout était clair. Mais en Guinée le président Alpha Condé n'est pas clair et si ce n’est pas clair c'est que Alpha Condé a des intentions et si on l’arrête pas il risque de faire un troisième mandat »,  a dit le raggaman.

Mamadou Samba Barry


A propos de l'auteur :

224infos