En ligne (connectés) : 0 22

Colonel Thiegboro accusé d'abus de pouvoir dans la fermeture de la Société Cashere Holding

avocats-collectif-abus-thiergb

Dans le dossier de la Fermeture de la Société Cashere Holding par Colonel Thiegboro Camara :

« Il a agit par abus d’autorité » dit Maitre Mohamed Traoré un des avocats de la dite société

Le collectif des avocats de la société internationale Cashere Holding était devant un parterre de journalistes à la maison de la presse ce mercredi,  23  mai 2018. L’objectif de cette rencontre était de dénoncer les agissements illégaux du Colonel  Moussa Thiegboro Camara et faire des éclairages sur les raisons de la fermeture de l’usine de la société (Cashere Holding), spécialisée dans la commercialisation des noix d’acajou.

Les faits remontent au 12 avril 2018, date à laquelle les locaux de cette entreprise ont été fermés par les services spéciaux chargés de la lutte contre la drogue, le grand banditisme et le crime organisé à sa tête le colonel Moussa Thiegboro Camara. Selon les avocats de cette entreprise, le colonel a fait un abus d’autorité. Maitre Mohamed Traoré est l’un des avocats de la société Cashere Holding.

« Cette  décision de fermeture de l’entreprise ne repose sur aucune décision de justice et même pas une décision administrative. Donc il a agit de façon purement abusive, d’autant plus que le ministère de l’industrie avait signé un protocole d’accord avec la société  en  question au fin de la réouverture de cette entreprise. Alors, si cette société ne répondait pas aux normes je suis certain que le ministre de l’industrie n’aurait pas signé un tel protocole d’accord », explique cet d’avocat.

Poursuivant, il estime que le chargé de la lutte  contre la drogue, le grand banditisme et le crime organisé veut extorquer de l’argent  à l’entreprise.

« Au fond j’ai l’impression qu’on veut simplement extorquer des fonds aux dirigeants de cette entreprise », ajoute-t-il.

Par ailleurs,  cet avocat pense que les agissements de colonel Moussa Thiebgoro Camara sont de nature à décourager les investisseurs qui sont en Guinée et à dissuader ceux qui veulent y investir.

« Je pense qu’il y a un souci à se faire  dans la mesure où le président de la République sillonne tous les pays du monde pour encourager les investisseurs à venir. Et si de par la faute de quelqu’un comme colonel Thiegboro,  on peut se permettre d’aller fermer des usines sans aucune décision  administrative, sans une décision judiciaire, je pense que c’est de nature à décourager les investisseurs », a souligné l’avocat.

Avant de conclure par ceci :

« Nous avons estimé que son action n’est fondé sur aucune autorisation légale. Donc il agit de manière abusive, c’est pourquoi nous l’avons cité devant le tribunal pour abus de pouvoir. C’est l’infraction qu’on lui reproche, pour avoir fermé une usine en se fondant sur des arguments qui ne tiennent pas en se fondant sur des grièffes qui ne sont pas établis simplement parce qu’il est un homme en uniforme et il pense que tout lui est permis dans ce pays », conclu-t-il.

Il faut noter que l’ex ministre de l’industrie  Boubacar Barry et l’inspecteur général de l’industrie Dr Mamady 1 Dioubaté sont également cités dans cette affaire.

N’FamoussaSiby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos