En ligne (connectés) : 0 13

Lutte contre la corruption en Guinée, qui l'eût cru ?

daffe-jri-nostalgie

Qui l'eût cru ?

Que c'est en moins de 3 ans de la fin de son second mandat que le pouvoir Condé enclencherait une lutte contre la corruption ? C'est ce qui semble se dessiner à l'horizon, parce que jeudi dernier dans un décret lu à la télévision nationale, le président de la république, sur proposition de son premier ministre, a révoqué deux directeur généraux. Paul Moussa Diawara puisqu'il s'agit d'eux, directeur général de l office guinéen de publicité et Sekou Camara directeur général de l'office guinéen des chargeurs ont été démis de leur fonction pour malversation financiere, et mis sous contrôle judiciaire.

Qui l'eût cru ?

Que deux éléments et non les moindres du RPG Arc en ciel parti au pouvoir seraient inquiétés par ce même pouvoir ? En limogeant ces directeurs généraux Alpha Condé pose deux actes majeurs :

le premier, c'est une alerte lancée à l'endroit des cadres que le détournement des deniers publics ne restera plus impuni.

Le second, c'est montrer au peuple de Guinée que les ministres peuvent bien avoir la main libre dans leur gestion.

Cela s'est confirmé vendredi soir à travers la suspension pour faute lourde du representant de Qnet et directeur national des services de communication au niveau du département de l'information et de la communication par un arrêté du minstre de tutelle ; également, l'agent comptable de l'office guinéen de publicité a été relevé de ses fonctions par arrêté du ministre de l'économie et des finances.

Qui l'eût cru  ?

Que c'est le gouverneement le plus décrié du pouvoir Condé qui a posé les jalons de lutter contre les malversations financières ?

Pourtant lors de sa passation de service, le premier ministre chef du gouvernement avait clairement déclaré que lutter contre la corruption sera une des priorités du gouvernement Kassory.

Mais personne ne l'eût cru.

A travers ces actes, peut-être c'est le déclic d'une lueure d'espoir et de confiance entre la population guinéenne et son gouvernement.

Daffé Le Grand, journaliste reporter à la radio Nostalgie


A propos de l'auteur :

224infos