En ligne (connectés) : 0 24

Justice : Aboubacar Sidiki Mara condamné à 6 mois de prison

avocat-sidiki-mara

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale des travailleurs de Guinée est fixé sur son sort ce jeudi, 28 juin 2018 à Conakry au TPI de Dixinn. Le syndicat est condamné à 6 mois de prison dont 4 mois assortis de sursis.

Poursuivi autrefois pour manifestation illicite et attroupement non armée dans les extensions d’une société minière, ces faits pour lesquels le syndicaliste était poursuivi ont été requalifiés en provocation directe à un attroupement non armée et non suivi des faits par le tribunal de première instance de Dixinn. Une condamnation qui provoque la déception et l’indignation chez les avocats du syndicaliste Aboubacar Sidiki Mara

« Nous sommes très déçus. Nous ne sommes pas surpris parce que nous avons une magistrature à l’ordre. Il y’a une coopération entre les magistrats de parquet et ceux du siège à en juger », s’indigne Me Paul Yomba Kourouma, un des avocats du syndicaliste, alors qu’ils avaient beaucoup d’espoirs au regard des débats dans cette bataille judiciaire qui a opposé le ministère public au secrétaire général adjoint de l’UGTG.

Aboubacar Sidiki Mara a été arrêté dans la nuit du Dimanche, 6 au Lundi, 7 mai 2018, dans sa chambre d’hôtel à Boké, alors qu’il était parti pour une mission syndicale. Très remonté contre cette situation, Me Paul Yomba Kourouma dénonce les défaillances dans l’arrestation de son client

«  Il y’a violation des libertés syndicales, violation des droits de l’homme, violation des règles de droit et de procédure, violation de la loi tout cours dans cette affaire », a martelé l’avocat à la cour.

Selon Me Paul Yomba Kourouma, un des avocats du syndicaliste, cette  condamnation  est purement et simplement arbitraire

« Mr Mara devait purement et simplement être relaxé. Cette condamnation à nos yeux, elle est arbitraire tout comme l’arrestation l’a été ».

Les défenseurs du syndicat ne semblent pas être désarmés ils promettent de faire recours à toutes les possibles pour rétablir leur client dans ses droits.

« Nous jugerons de toutes les voies de recours dans cette affaire jusqu’à acquittement. Disons, relaxe pure et simple de Mr  Mara », a assuré en fin Me Paul Yomba Kourouma.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org

A propos de l'auteur :

224infos