En ligne (connectés) : 0 15

Bouréma Condé : « Bientôt la mise en place des conseils communaux »

Bourema Conde

Les acteurs politiques (opposition, mouvance, union européenne) étaient réunis ce Mardi 14 août 2018 au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation dans le cadre de la 25eme session du comité de suivi des accords sous la présidence de ministre Bouréma Condé.

Pour cette journée, la problématique de l’indemnisation des victimes des manifestations politiques, les avancées dans les accords politiques qui ont été enregistrés dans ces derniers sur le plan politique sont entre autre les sujets abordés lors de cette rencontre.

Au sortir, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation Bouréma Condé a salué la volonté des acteurs politiques à sortir de la crise qui a tend durée dans notre pays

« Les acteurs politiques se sont compris, se sont entendus et l’ont fait comprendre. Je m’en réjouis fortement. Mais, la Guinée reste ce qu’elle a été, une nation de paix, de cohabitation pacifique et d’unité nationale. C’est ce qui a prévalu aujourd’hui à cette 25ème session. Vous avez suivi la signature d’accords entre formations politiques et je suis heureux aujourd’hui. Je crois qu’il y a matière à satisfaction, la solution sur le contentieux électoral est trouvée. Nous allons très bientôt être sur le terrain, mettre en place les conseils communaux parce que notre pays a souffert de l’absence de la communalisation dans le pays. Quand les élus ne travaillent pas, le développement à la base est absent. Aujourd’hui, ce travail est fortement élagué et dans les tout prochains jours, et tout le monde est d’accord là-dessus, nous viendrons mettre en place les conseils communaux… L’audit du fichier électoral, la redynamisation des prescriptions budgétaires pour les indemnisations, la requête pour l’élargissement des prisonniers. Là, quand on s’adresse à la justice, on vient en termes de doléances, on ne vient pas avec des injonctions », a conclu le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Même si les avis restent partagés sur les différents accords signés entre les formations politiques, le peuple de guinée souhaite vivement la fin de cette crise qui n’a que trop durée.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos