En ligne (connectés) : 0 18

Selon Cellou Dalein Diallo « Alpha Condé n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle ».

Selon Cellou Alpha non à la hauteur présidentielle

Le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée Cellou Dalein Diallo s’est exprimé à nouveau sur la gestion du pays par le locataire de Sékhoutouréyah le Pr Alpha Condé.

Pour le chef de file de l’opposition guinéenne, le peuple de Guinée s’est trompé pour l’élection du président Condé à la tête de la Guinée

« Nous voulons que la Guinée soit une société moderne. Une société moderne, c’est cette société est débarrassé de l’ethnocentrisme, du tribalisme, de la discrimination. Un militant du RPG est un compatriote. Aujourd’hui c’est des vagues de démission à l’intérieur du pays, à Conakry  les gens ont  compris que Mr Alpha Condé n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle. Nous voulons un président qui traite tous fils du pays sur un même pied d’égalité qui a le souci de la sécurité, du bien-être, du respect de la dignité et qui va œuvrer par ses actes, par ses propos au rassemblement à l’unité, à la fraternité entre les fils du pays. Ça c’est pas Mr Alpha Condé on s’est tromper. Beaucoup l’ont soutenu parce qu’ils croyaient en lui parce qu’on disait qu’il n’avait pas géré. Aujourd’hui tout le monde se rend compte qu’il n’est pas à la hauteur de cette fonction présidentielle », a déclaré le chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo.

Le président de l’UFDG s’est prononcé également sur le cas de la crise qui secoue la Cour Constitutionnelle.

Selon Cellou Alpha non à la hauteur présidentielle

Cellou Dalein Diallo a invité les militants de l’UFDG et toutes les forces vives de la nation à se mobiliser afin de dire non à la destitution de Kelefa Sall à la tête de la Cour Constitutionnelle

« Kelefa Sall reste un verrou pour le tripatouillage de la constitution. Ils n’ont même pas pris soins de lire les textes, les membres de la Cour Constitutionnelle  décident de le révoquer en disant  ‘’ c’est nous qui t’avait élu on te retire la confiance’’. S’ils le font c’est parce qu’ils sont instrumentalisé et ils n’ont pas droit  d’être à la Cour Constitutionnelle. Soyons mobilisé pour défendre notre constitution en défendant d’abord Kelefa Sall. Il faut que vous soyez prêt à organiser les manifestations si nécessaire pour dénoncer cette attitude, cette manipulation de la Cour Constitutionnelle par Mr Alpha Condé », indique le chef de file de l’opposition guinéenne.

Il faut noter que les militants de l’UFDG participeront à la  marche de la colère prévue pour le mercredi prochain à l’initiative du  Balai Citoyen une structure de la société civile guinéenne pour dénoncer cette démarche de destitution de Kelefa Sall.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos