En ligne (connectés) : 0 13

Crise politique: Boubacar Sylla « Cellou Dalein et Alpha Condé sont les moteurs de la division et de la haine entre les guinéens »

interview-boubacar-sylla-8mill

La signature de l'accord du 8 août 2018 entre l'opposition et la mouvance présidentielle continue de grincer les dents en Guinée.

Les adversaires du pouvoir crient à sa violation et investissent sans relâche la rue depuis plus de deux semaines. Cependant, certains acteurs de la société civile, dénoncent une violation de la loi par les deux partis. Ils sont nombreux à s'insurger contre l'image que représente actuellement la politique dans le pays. Parmi eux, figure le président du Club des amis du monde (C.A.M).

Le fameux accord dont il s'agit a été signé entre l'UFDG de Cellou Dalein Diallo et le RPG arc-en-ciel d'Alpha Condé. En tout cas, c'est ce qu'a martelé Boubacar Sylla dans son intervention à notre micro. Pour lui, il ne faut jamais accepter d'aller en ascension dans l'illégalité. Et là, l'homme ne fait pas cadeau au principal opposant au régime en place

«  Cellou veut avoir son ascension dans l'illégalité. Et cette  illégalité c'est quoi ? C'est en mettant tout ce qui est principe de loi à côté et aller toujours avec le RPG arc-en-ciel à signer des protocoles. La loi est claire, les exécutifs communaux doivent être élus. Toi tu dis maintenant je te cède Dubréka et toi tu vas me céder Kindia. Il pense que c'est des calculs mathématiques ? »

La réponse c'est sans doute non! C'est pourquoi Boubacar Sylla invite le leader de l'UFDG à développer son leadership

« Si Cellou veut aller loin, il va falloir qu'il essaie de développer son leadership. Et ce leadership doit aller avec le respect de la loi. Mais il ne faut plus qu'il aille dans le deal. C'est la loi qui a installé celui qui est à Kindia. Les gens ont voté point c'est tout. Quelle que soit ses ententes avec le RPG arc-en-ciel, si le RPG n'a pas son candidat, il a respecté le contenu du protocole, c'est ce qu'ils ont dit. Mais qui est perdant ? C'est lui. Parce qu'il n'a pas accepté d'aller dans le sens de la loi », indique Boubacar Sylla.

Dans cette histoire donc, Cellou Dalein Diallo n'a que ses yeux pour pleurer.

À en croire le président du Club des amis du monde, le Numéro 1 de l'UFDG s'est biaisé lui-même. Par ailleurs, il estime  qu’un pays géré par des accords ne rimera pas avec la paix et le développement

« Je dis aux guinéens attention ! Ces gens ne nous aiment pas, mais aimons nous. Construisons notre pays et débarrassons-nous même de ces deux personnes (Alpha-Cellou), parce qu'ils sont les moteurs de la division et de la haine entre les guinéens. Ce qui arrive aujourd'hui, c'est l'apanage et c'est orchestré par l'UFDG et le RPG arc-en-ciel », a souligné cet acteur de la société civile guinéenne.

Il faut signaler que malgré l’indignation des observateurs, l'opposition républicaine tient toujours mordicus et appelle à des nouvelles journées de manifestation la semaine prochaine sur toute l'étendue du territoire national.

Yamoussa Cheick Camara pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos