En ligne (connectés) : 0 21

Ville morte : le mot d'ordre boudé sur la route le Prince et au marché de Madina.

villemorte-2conakry-21nov18

Au sortir d'une plénière tenue lundi, 19 novembre, au QG de l'UFDG, les opposants ont appelé à une journée ville morte ce mercredi, 21novembre  sur toute l'étendue du territoire national.

Ce matin sur la route le Prince, considéré comme le bastion de l'opposition, cet appel ne semble pas être entendu.

Au grand rond-point d'Hamdallaye, un embouteillage s'est construit à ce niveau. Tous les véhicules circulaient tranquillement.

Le commerce est en partie fonctionnel. Bien que certaines boutiques et certains magasins sont restés fermés, mais le constat révèle que la majeure partie des services fonctionnent à la normale.

Il en est de même au rond-point de Bambéto en passant par le marché Koloma et Cosa. Ici, il n'y a ni de jeunes surexcités, ni de barricades et ni de pneus brûlés sur la chaussée. La circulation reste aussi fluide.

Les citoyens eux aussi, vaquent tranquillement à leurs occupations.

villemorte-conakry-21nov18

Plus loin dans la commune de Dixinn, en passant par le grand marché de Madina, on ne peut même pas imaginer le mot d'ordre de la journée ville morte de l’opposition républicaine. Le commerce fonctionne normalement.

Ici, une on peut constater une marée humaine sur le pont menant dans le grand marché de Madina. Tout est à la normale.

En tout cas, c'est ce qui prévaut sur cet axe appelé «de la démocratie » et au niveau du grand marché de Madina.

Yamoussa cheick Camara pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos