En ligne (connectés) : 0 18

Prorogé le mandat des députés, c’est comme offrir un 3e mandat au président selon Mamadou Aliou Barry.

Mamadou Aliou Barry

L’activiste des droits de l’homme et auteur du livre « Revenir », Mamadou Aliou Barry s’est prononcé sur la situation sociopolitique du pays lors de la présentation de son livre devant la presse. La prorogation du mandat des députés à l’assemblée préoccupe cet activiste.

Selon lui, cette prorogation du mandat du parlement guinéen constitue  une violation de la loi car il n’ya aucun motif valable.

Depuis cette prorogation du mandat des députés à l’assemblée nationale par le président Alpha Condé, nombreux sont les activistes de la société civile et acteurs politiques qui ont dénoncé cette décision. C’est aussi l’avis de Mamadou Aliou Barry activiste des droits de l’homme et écrivain. Pour lui, il n’est indiqué nulle part la date limite de cette prorogation. Du coup, elle peut aller au delà des de ce qu’on attendait

« Il était dit qu’après l’élection du président de la République 6 mois après il devait organiser l’élection législative. Elles ont eu  lieu seulement en 2013. Là, le mandat des députés arrivé à terme. Opposition et pouvoir tout le monde se félicite et on prolonge…on n’a accepté le prolongement du mandat des députés mais si vous lisez bien le décret  il n’est  dit nulle part qu’on prolonge le mandat jusqu’au 5 avril. On n’a dit que le mandat est prolongé ça peut être jusqu’en fin 2019 », indique Mamadou Aliou Barry.

De l’autre cote, cet activiste des droits de l’homme démontre toute son indignation suite à cette prorogation car elle n’a aucune raison valable. Et au cas où le président de la république voudrait un  troisième mandat il ne voit  aucun député s’opposer à cette velléité

«  La prolongation du mandat des députés il n’ya aucun motif. Le pays n’est pas en guerre, il n’ya une épidémie Ebola qu’est ce qui motive le fait qu’on prolonge. Arrivé à terme du mandat du président de la république s’il demande qu’on prolonge son mandat, quel est le député qui va dire nous ne sommes pas d’accord ? », A expliqué Mamadou Aliou Barry.

Parlant de la nouvelle constitution de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Mamadou Aliou Barry soutient qu’elle est tout sauf une CENI technique

« Tout le monde a crié sur l’ancienne CENI en disant qu’elle est politique. L’opposition même a réclamé une CENI technique. On rédige une loi pour créer une vrai CENI politique c'est-à-dire il ya 17 membres (7 de l’opposition ; 7 de la mouvance ; 1 de l’administration et 2 de la société civile) comment ces gens là pourront organiser des élections sans s’insulter et se battre dessus », martèle Mamadou Aliou Barry.

N’Famoussa Siby 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos