En ligne (connectés) : 0 22

Nouvelle constitution : Dr Faya Millimono averti « s’il veut sortir par la grande porte il n’a qu’à respecter ce que le peuple lui a donné »

dr-faya

Le président du Bloc libéral Dr Faya Lansana Millimono a animé une conférence de presse ce Mardi, 23 avril 2019 au siège du parti à yembeya dans la commune de Ratoma. Nombreux sujets brulants de l’actualité du pays ont été évoqués par Faya Millimono lors de cette rencontre notamment l’éventuel modification de la constitution pour un nouveau mandat en faveur du président de la république Pr Alpha Condé.

C’est catégorique pour le président du Bloc Liberal, il n’est pas question que le président de la république Pr Alpha Condé s’offre un troisième mandat. Pour lui, la constitution confère deux mandats au président de la république.

« Le Pr Alpha Condé a eu deux mandat, s’il veut sortir par la grande porte il n’a qu’a respecté ce que le peuple lui a donné comme temps que la constitution a déterminé. S’il essaye de faire le forcing il va se retrouver dans la même situation de Oumar El Béchir, dans la même situation que Blaise Compaoré, la même situation  que le président Algérien. Nous pensons qu’il est temps encore pour lui de comprendre le message. Mais s‘il ne comprend pas il comprendra de toute façon », a annoncé Faya Millimono.

S’agissant des députés qui siègent à l’assemblée Nationale après la prorogation de leur mandat, Dr Faya Millimono reste droit dans ses bottes. Il indique que ces députés sont déjà périmés. Ils ne représentent plus le peuple mais siègent pour leurs intérêts personnels.

« Le peuple de Guinée est témoin de ce qui est entrain de se passer. Le peuple de guinée sait, aujourd’hui, qui est entrain de se battre pour l’intérêt commun et qui  est entrain de se battre pour son intérêt personnel. Nous continuerons à demander que ces gens là ne continuent pas à voter des lois  en notre nom parce qu’ils n’en n’ont plus la légitimité, ils n’ont pas la légalité et le Pr Alpha Condé n’a pas le droit de se substituer à la décision du peuple. C’est le peuple qui fait quelqu’un un député ce n’est pas le décret », rappel Dr Faya Millimono.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos