En ligne (connectés) : 0 34

KPAAF Guinée : 15 jeunes filles bénéficient de bourses d’études professionnelles

Bourses-2

Ce sont au total 15 jeunes filles qui viennent de bénéficier des bourses d'études professionnelles de couture et de la mode offerte par l'honorable Zénab Camara, présidente de la Fondation H2O et Aissata Béavogui Directrice Générale de la GAC. Pour la présidente de la fondation H2O qui a offert cinq (5) bourses d'études, l'objectif visé est de promouvoir l'entrepreneuriat féminin.

«Je voudrais féliciter et encourager ma sœur Aminata Diallo pour cette belle initiative. En ce qui concerne déjà l'autonomisation de la femme guinéenne, et également aider nos jeunes filles, nos filles à se prendre en charge, à apprendre un métier. En tant qu'élue du peuple, nous avons la responsabilité de pouvoir accompagner toutes les initiatives de notre compatriote », dit-elle.

Bourses-1

Quant à la Directrice générale de la GAC, elle est revenue sur les raisons qui ont motivé sont à ces jeunes filles.

«KPAAF a montré depuis l'année dernière, leurs capacités à former non seulement dans la couture mais aussi dans le stylisme. Et le programme qu'ils ont mis en place est déterminé par le fait que c'est par mérite et par bourse. Donc, cela m'a encouragé à les accompagner parce que souvent, qu'à même le fait que l'on n'est conscient qu'on n'est dans un pays sous développé et que les jeunes filles souvent non pas accès à l «Éducation», explique Aissata Béavogui.

kpaaf-remise-bourses-beavogui

Les heureuses bénéficiaires de ces bourses ont remercié les donateurs avant de promettre de faire bon usage de ces bourses dans leurs formations.

«C'est un grand plaisir et c'est vraiment beaucoup parce qu'il ya beaucoup qui peuvent le faire. Mais si elles ont décidé c'est que elles en n'ont pas envie et qu'elles ont eu la volonté », dit une boursière

«Franchement, je suis vraiment très contente aujourd'hui d'être là parlais ces boursières et je dis un grand merci à Mme Aminata Béavogui pour la bourse qu'elle nous a octroyé parce que, pour moi c'est un rêve qui vient d «Être réalisé», indique une autre boursière.

La fondatrice de l'école KAPAF quant à elle se dit heureuse de recevoir ces nouvelles boursières au sein de son établissement.

«Ces femmes qui viennent supportés d'autres femmes dans leurs affaires, je ne peux qu'être ravie. La majeure partie nous voyons sur les réseaux sociaux, elles nous demandons comment elles peuvent s'inscrire, et sur les renseigne comment elles peuvent s'inscrire c'est combien et tout. Mais en même temps, on les explique aussi qu'on n'a pas un côté où on peut chercher des bourses si jamais elles ne peuvent pas se payer l'école. Mais on voit que c'est des gens qui sont passionnés. Sur récupère les plus passionnée. Donc du coup sur n'a une liste, qui est là, une liste d'attente par ce qu'on ne peut pas dire par tout, c'est gratuit. Ce n'est pas gratuit l'école elle est payante. Mais sur n '

kpaaf-remise-bourses-aminata

À noter que l'école KPAAF est un centre de formation de couture et de métier de la mode 100% jeune fille qui offre des formations pluridisciplinaires en couture, stylisme, modélisme et design.

Crédits Photos : @GuineeBuzz

Décryptage Fatoumata Béavogui


A propos de l'auteur :

224infos