En ligne (connectés) : 0 49

Entrepreneuriat : La représentante de l'UE promet d'apporter son soutien à l'école KPAAF Guinée

kpaaf-representante-ue

Ce Jeudi 22 Décembre 2022, l’école LPAAF a reçu une délégation de l'Union Européenne dans ses locaux située à Nongo Taady, dans la commune de Ratoma.

A sa tête Jolita Pons, la délégation de l'Union européenne a fait une découverte des locaux, avant de visiter les créations des étudiantes de l'école afin de toucher du doigt les œuvres de ces derniers.La fondatrice de cette école de la mode et sa sœur, expriment leur gratitude à la délégation.

«Madame la représentante de l'Union Européenne,c'est une amie mais aujourd'hui elle est là officiellement donc je suis très très heureuse qu'elle est rencontrée les étudiantes ,elle a vu ce que l'on peut faire et dans son domaine on la voit toutes sur le terrain ce qu'elle fait par rapport à la jeune dame, à la jeune fille, aux agriculteurs donc franchement c'est vraiment un honneur pour nous de la voir ici. De fait seulement qu'elle s'est déplacée c'est beaucoup donc de la voir en terme d'accompagnement on aimerait bien travailler avec l'Union Européenne sur des programmes au niveau de la créativité, à la lutte contre les violences sexuelles » a laissée entendre Aminata Diallo, Fondatrice de l'école KPAAF.

kpaaf-visite-representante-ue

La représentante de l'Union Européenne, émerveillée  par les créations, promet d'accompagner l'école dans toutes ces initiatives.

«Je suis tout simplement très impressionnée parce que c'est un établissement qui montre qu'on peut créer en Guinée non seulement de l'emploi mais déployé toutes les créativité donc je suis vraiment ravie de voir comment l'école fonctionne mais aussi les résultats. On m'a fait un défilé, j'ai vu ceux dont ils sont capables ces jeunes femmes donc je suis absolument impressionnée et sa mérite tout le soutien parce que ça correspond à certain impératif qu'ils sont de créer les possibilités pour avoir une autonomie des jeunes femmes», projette la représentante de L'Union Européenne en Guinée, Jolita Pons.

Le mariage précoce, et la mutilation génitale féminine étant au centre des préoccupations de l'Union Européenne, la représentante promet d'appuyer l'institut KPAAF pour éradiquer ces fléaux afin de contribuer à l'émancipation des jeunes filles et femmes de Guinée.

Habibatou Binta Diallo pour 224Infos


A propos de l'auteur :

224infos