En ligne (connectés) : 0 90

Talent D'Avenir : Zoom sur MARC GODO, nouveau visage de la musique urbaine Guinéenne

marc-godo

Notre rubrique Talents D'avenir fait son retour et vous donne l'occasiond e découvrir une nouvelle pepite de la musique urbaine guinéenne.

Nous nous interessons cette semaine à un ex membre du groupe de Danse hip hop des années 2000 ‘’Les Dévoreurs’’. Il s'agit de Marc Godo aka Godo Lion aka Agwette un artiste chanteur et compositeur guinéen. Diplômé de l’institut feu Mory Kanté de Dubréka. Il est auteur de la mixtape ‘YATOUCHENEMA’’ sortie le 10 Décembre 2022 et de nombreux singles disponibles notamment, ‘’N’soumbou souca nan n’dèh’’ ‘’Gbin-gbin’’ ‘’badala’’, et ‘’kontofily’’ qui résume son actualité musicale du moment.

De son vrai nom Marc Godo SAKOUVOGUI connu sous le pseudonyme Marc Godo ou GODO LION un chanteur reggae dancehall pratiquant plusieurs tendances musicales du moment. Né le 18 Avril 1995 dans le sud-ouest de la Guinée à Macenta. Fils d’Edouard N’gnakoi et de Mama Guilavogui, Rebaptisé par ses fans ‘’Ghetto youth clin’’ Marc se considère depuis ses premiers pas dans le Hip Hop comme un véritable ambassadeur des cultures Toma de la région forestière ou il n’a malheureusement pas grandi. Son engagement artistique s’exprime d’ailleurs par ce choix assumé et ce talent qu’il a de relater les défis les secrets et les bonheurs de vivre près de ses racines guinéennes.

Deux années seulement après sa naissance, ses parents décident de venir s’installer définitivement à Conakry, c’est le début d’une enfance joyeuse passée entre formation scolaire et religieuse (Chrétiens). Le jeune Marc grandi dans le quartier populaire de Nongo Tady et fréquentera l’école primaire ‘’ARC en CIEL’’ de Lambanyi dans la commune de Ratoma.

Genèse et Influence

Dès son très jeune âge à Nongo, avec ses amis du quartier, influencés par le succès de la Danse zaïroise qui faisait tabac dans les années 2000, Godo crée son premier groupe de danse qui s’appelait ‘’LES EXTRA BOSIK DE NONGO TADY’’. Il rejoindra peu de temps après l’un des premiers Groupe de breakdance ‘’Out Cash family Junior’’ au quartier Lambanyi, puis le Groupe ‘’Décapsulaire’’ avant d’atterrir en 2003 chez ‘’Les Dévoreur’’. ils organisaient eux même les soirées bals poussières à l’époque, histoire de participer à l’expansion de la nouvelle danse ‘’le snake danse’’ qui avoisinait au breakdance et faisait mal aux Etats Unis à cette époque.  C’est la naissance d’une bête de scène qui se veut de porter très haut l’étendard de l’expression de danse hip hop et des cultures urbaines.

A la croisée du Zaïrois et Breakdance

L’année 2003 est conspirée par beaucoup de spécialistes des cultures urbaines en Guinée, comme l’âge d’or du mouvement hip hop avec la naissance du breakdance. Plusieurs Groupes notamment INSTINCT KILLERS, BLACK KILLERS, DEVOREUR et autres, tous issus du mouvement vont se tailler une place au soleil à travers des compétitions nationales et internationales. Cette année voit Marc Godo débarqué et, armé du style de Dance dont lui-même en était le concepteur, ‘’LA DANCE DU CAMELEON’’. Ce style fera de lui une marque au sein du groupe ‘’Dévoreur’’ et contribuera à l’essor de la carrière du jeune danseur. Marc et sa bande raflent plusieurs prix et tournent dans presque toute la Guinée.

marc-godo-1 marc-godo-2

Entre 2003 à 2009 le groupe Dévoreur se distingue dans plusieurs cérémonies de récompenses et de prix :Le plus grand prix du Groupe reste et demeure le grand concours national de Dance Hip Hop des années ‘’2000’’, organisé par le regretté Maïc ONE et l’Agence Nationale des spectacle, remporté en 2006.

Le groupe sera finaliste à la K7 d’or en 2007, la même année finaliste au Grand concours national ‘’CHOC DES FUSIONS’’ emmené par la CI’S com de Saint Koffi.

En 2006, le groupe brille au concours international ‘’FROM MONACO’’, au CCFG initié par le célèbre journaliste animateur Mohamed Bang’s.
Pour rappel, ce groupe a été Champion de Dance au ‘’Grand Plateau’’ à Sangoyah en 2005.

La Redaction


A propos de l'auteur :

224infos