En ligne (connectés) : 0 63

Covid-19, les conséquences sur le secteur privé guinéen : Le Patronat guinéen interpelle le premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana dans un courrier

patronat-guineen

Le monde entier est secoué par l'épidémie du virus COVID-19 qui engendre une crise sanitaire et économique sans précèdent dans tous les pays et tout particulièrement en Guinée.

Le Gouvernement Guinéen a fait un premier pas d'accompagnement sur le plan économique en diminuant le prix du litre à la pompe passant de 10mille francs guinéens à 9mille francs guinéens.

Ce 29 mars 2020, la Confédération patronale des entreprises de Guinée (CPEG), PAG, et le Conseil national du patronat Guinéen (CNP) se disent interpellés par la situation  et ont écrit au Premier Ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana, chef du gouvernement Guinéen.

« A l'heure où les différents gouvernements prennent des décisions décisives dans la riposte contre cette crise sanitaire sans précèdent, nous saluons les mesures prises récemment par le chef de l'état, qui nous sommes convaincus, aideront à limiter la propagation du virus; même si leur application devrait contribuer à fragiliser les entreprises du secteur privé guinéen » soutiennent les acteurs et représentants du secteur privé guinéen.

Ils espèrent tout de même que les mesures annoncées par le chef de l'Etat et le gouvernement, soient suivies de mesures d'accompagnement au secteur privé déjà éprouvé par la pression fiscale, les conséquences des crises politiques, etc...

Le patronat guinéen, par une seule voix, a fait quelques propositions au gouvernement d'Ibrahima Kassory Fofana qui devraient contribuer à soutenir le Secteur Privé Guinéen.

A savoir entre autre :

  1. Baisse du prix du carburant à la pompe conformément aux accords tripartites, engageant le gouvernement, les organisations syndicales des travailleurs et les organisations patronales.
  2. Des allègements fiscaux :La dispense du paiement des acomptes  provisionnels de l’exercice  2020, un report de date de dépôt des états financiers et un échelonnement de 6 mois du paiement du solde de l’impôt sur les sociétés, la suspension temporaire des taxes sur les activités financières, la suppression de la patente et de la CFU sur les immobilisations fixées au sol pour l’exercice 2020, la suspension temporaire du paiement de la TVA au cordon douanier pour alléger le cout de nos importations, la prise en charge par l’État des charges sociales pour une période d’au moins 6 mois etc…

Le gouvernement Guinéen prendra t-il en compte ces propositions du patronat guinéen?

Ci-dessous courrier adressé au premier ministre chef du gouvernement…

patronat-courrier-p1

patronat-courrier-p2

patronat-courrier-p3

La redaction


A propos de l'auteur :

224infos