En ligne (connectés) : 0 21

Conférence : La Banque Islamique de Guinée démontre la Finance Islamique comme facteur de développement économique et d’inclusion financière

Conférence sur la finance Islamique

La banque islamique de Guinée a animé une conférence de presse en partenariat avec la fondation Mohamed V pour la solidarité ce jeudi à Conakry, sous le thème « La Finance Islamique facteur de développement économique et d’inclusion financière ».

La conférence a été présidée par le secrétaire général des affaires religieuses Elhadji Karamo Diawara, et a connu la présence du Directeur général de la banque islamique M. Sidy Dieye et plusieurs éminents de la finance islamique.

La finance islamique à la Banque islamique de Guinée est une finance éthique et réelle très importante pour le développement d’un pays, à travers ces différents produits : la Moudaraba, la Moucharaka, la Mourabaha et tant d’autres qui accompagnent dans l’accomplissement des projets.

Sidy Dieye, Directeur Général de la Banque Islamique de Guinée s’explique sur le rôle de la Banque Islamique pour le développement de la Guinée

« nous avons un rôle majeur dans le sens que nous voulons participer au développement socio-économique de ce pays et la finance économique constitue un levier extrêmement important. Nos entrepreneures, nos clients de manière générale ont besoin d’être accompagnés. Nos types de financement, ce sont des financements qui sont conformes aux principes de la finance islamique, aux principes de la Charia mais également conformes aux préoccupations de notre clientèle et c’est pourquoi nous avons bien voulu exposer un certain nombre de produits qui sont adaptés aux besoins spécifiques de notre clientèle » a expliqué M. Sidy Dieye Directeur Général de la Banque Islamique de Guinée.

Sidy Gueye Directeur Général de la Banque islamique de Guinée

Présent à cette conférence, cet éminent Docteur de la finance islamique fait la différence entre le Waqf et la Zakat tout en donnant leurs importances dans la vie socio-économique

« la différence fondamentale entre le Waqf et la Zakat, c’est que l’un est facultatif et l’autre est obligatoire. La Zakat fait parti des cinq piliers de l’islam c’est le troisième, et il est cité quatre vingt deux fois dans le saint coran alors que Dieu n’avait pas besoin de le citer même deux fois une seule suffit pour que les gens comprennent qu’il est important et obligatoire. Le Waqf c’est de la bienfaisance c’est purement social c’est un don qu’on fait à Dieu » a expliqué Dr Mohamed Lamine Diallo, le Directeur Général du Waqf et la Zakat au secrétariat des Affaires Religieuse

Dr Mohamed Lamine Diallo, Directeur Général du waqf et Zakat au secrétariat général des affaires religieuses

Le secrétaire général des affaires religieuses quant à lui se réjouit de la tenue de cette conférence sur la finance islamique, qui selon lui est indispensable pour le développement d’une nation

« la finance représente pour nous un thème très important tres indispensable pour la vie entière et le développement de la vie de l’homme. Si vous prenez la Guinée vous comptez le nombre de musulmans vous verrez que c’est un important nombre de musulmans qui vivent; et l’islam est là pour toute l’humanité, c’est pour apporter la prospérité, le développement pour l’être humain et aucun regroupement social; ni un pays ni une nation ne peut vivre sans faire les transactions financières les transactions économiques. La finance islamique a apporté beaucoup de développements dans le domaine agricol, dans le domaine social et culturel dans tous les pays du monde » a laissé entendre le Secrétaire Général des Affaires Religieuses Elhadji Karamo Diawara

Elhadji karamo Diawara secrétaire général des affaires religieuses

La conférence a pris fin par des invocations faites par le secrétaire général de la fondation Mohamed 5 qui elle-même est un waqf,  et la visite guidée du secrétaire général des affaires religieuses à la foire du ramadan.

BIG

Habibatou Binta Diallo pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos