En ligne (connectés) : 0 55

Accord gouvernement/ SLECG : « ça ne nous engage pas », déclare Aboubacar Soumah

Soumah-SLECG

Cet protocole d’accord prévoit la création d’une prime dite d’incitation pour les enseignants qui varie de 400 mille à 1 million 300 mille francs guinéens selon les zones d’affectation.

Selon le leader du SLECG, les représentants de sa structure à la base ne reconnaissent pas cet accord dont le SLECG n’a pas pris part à la signature.

« Nous ne sommes pas signataires du protocole. Donc ça ne nous engage pas, ça n’engage que les structures signataires du protocole et leurs bases. Nous sommes droits dans nos bottes, nous sommes en grève et la grève continue jusqu’à ce que le gouvernement nous invite », a déclaré Aboubacar Soumah.

Avant de poursuivre que

« Tous les enseignants sont informés ce protocole ne nous engage pas et même l’enseignant qui est à Yomou comprend que le signataire n’est pas le secrétaire général du SLECG, conforment aux instructions que nous avons indiquées dans l’avis de grève qui dit que la grève ne doit être suspendue ou levée que par la voie de son secrétaire général », a martelé le leader syndical.

Sur une nécessité de poursuivre le combat, Aboubacar Soumah est catégorique.

«La grève continue jusqu’à ce que le gouvernement nous invite pour la reprise des négociations que nous avons entamées», a-t-il conclut

Mamadou Samba Barry, pour 224infos.org

 


A propos de l'auteur :

224infos