En ligne (connectés) : 0 46

Education: le secrétaire général adjoint du syndicat national de l'éducation regrette le calendrier des examens nationaux

calendrier-examen2021-mena

La date des examens nationaux est connue finalement mais cela ne réjouit pas le cœur de certains encadreurs éducatifs car selon eux, ce calendrier n'est pas donner à temps. Pour le secrétaire général adjoint du syndicat national de l'éduction, cette situation risque de pénaliser les élèves.

C’est officiel, les examens de cette année débuteront le 22 Juillet et prendront fin au 1er Aout 2021. Ce calendrier des autorités du MENA est diversement apprécié par les acteurs du système éducatif Guinéen.

« D'habitude, nous recevons le calendrier bien avant l'approche des examens mais cette fois-ci nous avons constaté jusqu'à la dernière minute, nous n'avons pas reçu le calendrier. Il a fallu l'insistance et l'ordre donneé par le président de la république pour que les cadres s'activent pour nous envoyer ce calendrier. Mais qu'est ce qu'on remarque dans ce calendrier? Premièrement les examens sont trop serrés et ensuite ils ont supprimé les jours de repos que les candidats devraient avoir. Ce qui est extrêmement mauvais pour notre système éducatif », a-t-il regretté

Pour Amadou Magariou Sow, le syndicat national de l'éducation ne va pas s'opposer aux examens nationaux car selon lui, malgré ce calendrier serré, les enseignants feront de leur mieux pour que les élèves soient à jour.

« C’est au gouvernement et ses ministres d'établir un calendrier scolaires un calendrier de l'examen. Donc ce n’est pas au syndicat et quand ce calendrier est établi, nous en tant qu'enseignants d'abord avant d’être syndicats nous allons nous impliqués au près des directions pour que la préparation des élèves soit réalisée dans un laps de temps », a-t-il déclaré

Pour finir, il lance un appel aux parents et aux différentes écoles de s'activer pour que les élèves puisse maitriser les programmes à fin d'être prêts le jour des examens nationaux.

« C'est de demander aux parents, aux directions aux enseignants et aux élèves de multiplier les efforts pour maitriser le reste qui n'est pas encore maitriser dans un peu de temps. Nous lançons aussi un appel à l'Etat de ne pas mettre n’importe qui dans la gestion de ces examens. Parce que si n'importe quel être est mis dans la gestion des examens, il viendra faire du n’importe quoi », a-t-il souligné

A rappeler que le syndicat national de l'éducation menace de partir en grève si les trois mois de primes d'incitation ne sont pas payés. Reste à savoir si les examens nationaux se tiendront dans les meilleures conditions.

Fodé Bakary Dansoko


A propos de l'auteur :

224infos