En ligne (connectés) : 0 33

Éducation : Le secrétaire général de la fédération syndicale professionnelle de l’éducation se dit victime de campagne de déstabilisation de la part de certaines centrales syndicales.

salifou-camara-sg

Le secrétaire général de la fédération syndicale professionnelle de l’éducation se dit victime de campagne de déstabilisation de la part de ses collaborateurs. Salifou Camara motive ces allégations par sa non-participation aux différentes négociations entre les centrales syndicales et le gouvernement.

Depuis quelques jours, la fédération syndicale professionnelle de l’éducation traverse des périodes difficiles car la division règne au sein des différentes centrales syndicales.

Pour le secrétaire général Salifou Camara, certains cherchent à faire du mal à cette structure.

« Il y’a quelques individus qui cherchent à faire du mal à la fédération syndicale professionnelle de l’éducation à travers son secrétaire général parce que tout simplement il a dénoncé l’attitude ou le comportement de certains syndicalistes qui mettent devant leur intérêt personnel et qui oublient l’intérêt des travailleurs. Quand les syndicalistes au tour de la table demandent une subvention de trois milliards à l’État, l’argent-là ne sert que quelques groupes d’individus. Normalement, lorsque ces trois milliards sont débloqués, toutes les fédérations affiliées à ces centrales doivent bénéficier pour la syndicalisation et pour la formation de leurs syndiqués », a-t-il expliqué.

Poursuivant, le syndicaliste déplore la démarche de ses collègues qui selon lui, on soumit un mémorandum aux autorités dans le seul but de leurs escroqués de l’argent.

« A regroupé des groupes d’individus pour tenter à faire une déclaration, ils ont pris d’autres personnes que nous ne connaissons pas, qui sont aujourd’hui dans la salle de négociation à la fonction publique au nom de la FSPE, c’est vraiment d’dommage de la part des syndicalistes parce que le syndicat ne se comporte pas comme ça car nous sommes l’exemple de la démocratie partout dans le monde entier », regrette-t-il Salifou Camara.

Pour finir, il interpelle les autorités guinéennes sur le comportement de certaines centrales syndicales de notre pays.

« Nous attirons l’attention des autorités de notre pays, de l’opinion nationale et internationale par rapport au comportement de certaines centrales syndicales de notre pays en république de Guinée. C’est comme ça on a trompé l’ex-président Alpha Condé, on lui a donné beaucoup d’espoirs de soutien en lui soutirant de l’argent », invite-t-il.

Fodé Bakary Dansoko pour 224 infos.org


A propos de l'auteur :

224infos