En ligne (connectés) : 0 27

Causes des échecs dans les examens en guinée : « je pense que l'échec des élèves dépend de... recrutement des enseignants non professionnels… »

abdoulaye-fatoumata

Les résultats du CEE ont été proclamés sur l'étendue du territoire national, le mardi 28 juin. Le taux de réussite de cette session 2022, est de loin inférieur.  17,62 % soit 44.249 candidats admis sur 251 149 ayant composé.

Ce résultat qui pourtant, reflète le niveau réel des apprenants selon le MEPU-A, ne réjouit pas certains acteurs du secteur éducatif guinéen.

Abdoulaye Fatoumata Traoré enseignant, donne son opinion sur la problématique de l'échec dans les examens en guinée.

« Ma vision des faits : je pense que l'échec des élèves dans les examens, dépend de plusieurs facteurs notamment, manque notoire d'enseignants à l'intérieur du pays, manque de considération des enseignants par des partenaires à tous les niveaux, la faible motivation des enseignants constituant l'épicentre de la formation des élèves, recrutement des enseignants non professionnels,  la surcharge des classes, une orientation inexistante ou inadéquate, l'obligation faite aux élèves de travailler au même rythme, l'insuffisante formation psychopédagogique des enseignants, les méthodes didactiques et les programmes encyclopédiques, ...

Je pense qu’avec les efforts réels de tous les acteurs (Etat, enseignants, encadreurs, parents d'élèves, partenaires, ...), une solution idoine pourrait être trouvée dans l'intérêt de tous » soutient Abdoulaye Fatoumata Traoré, enseignant. Formateur dans l'espace francophone.

Kadiatou Barry pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos