En ligne (connectés) : 0 41

METFP : « nous avons fait l’état des lieux du corps professoral... Nous n’avons pas du tout des enseignants dans certaines filières »

alpha-bacar-barry

Ce mercredi 31 août 2022, les grandes réformes engagées dans le secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle en République de Guinée, a été porté à la connaissance de de tous et de chacun par le ministre Alpha Bacar Barry, lors de son passage dans l’émission Mirador de la radio Fim Fm.

Dans son intervention, Alpha Bacar Barry a mis un accent surtout, sur le recrutement 250 formateurs, Conformément à la vision du Président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya dit-il.

« L’éducation de façon générale est une priorité, donc on va profiter de cette transition pour réformer beaucoup de choses. Nous avons commencé à nous attaquer à la question du développement du capital humain, c’est le problème fondamental à l’enseignement technique. Nous avons commencé par valoriser les anciens, c’est-à-dire, ceux qui étaient là. Nous avons sélectionné les plus pertinentes et nous avons mis en place un comité de suivi des réformes institutionnelles. Ce comité nous conseille sur nos actions et travaille sur des dossiers spécifiques. Ensuite nous avons mis en place un système qui détecte rapidement les non postés. C’est-à-dire les gens qui sont dans la fonction publique et qui n’ont pas été postés. Nous avons retrouvé à l’époque 180 personnes, nous les avons soumis à un bilan de compétences ensuite nous avons redéployé 120 d’entre eux », explique le ministre Alpha Bacar Barry.

Poursuivant, le ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, n'a pas manqué de souligner l’ampleur de la tâche à effectuer. Selon lui, le défi est grand.

« Nous avons fait l’état des lieux du corps professoral. Là il y a un problème. Nous n’avons pas du tout des enseignants dans certaines filières et dans certaines, nous n’en avons pas du tout. Et nous nous sommes entretenus avec l’école nationale des instituteurs techniques pour mettre en place une stratégie qui permet de recruter parmi les jeunes enseignants, les plus pertinents et les plus performants pour les soumettre à une formation rapide et les redéployer avant le début de l’année » a-t-il souligné .

S’agissant de la question liée aux bourses accordées aux lauréats des écoles professionnelles privées, Alpha Bacar Barry a apporté des éclaircissements. Le ministre a fait savoir que son département travaille déjà avec le service National des Bourses extérieures.

« Nous sommes en train de travailler de concert avec le SNAB) pour élargir d’abord l’assiette des donateurs des bourses, mais aussi les filières dans lesquelles il faut demander des bourses » explique le ministre.

Par ailleurs, Alpha Bacar BARRY a rappelé la construction de nombreux édifices devant abriter les apprenants.

« Le centre de formation de Beyla va ouvrir cette année. La remise officielle a été faite, maintenant il faut affecter les enseignants. Le centre de Lambanyi est opérationnel à 80%. Le CFP de Donka, nous sommes aujourd’hui à près de 60% de rénovation. La nouvelle école de chemin de fer à Simbaya est à 80%», conclut le ministre Alpha Bacar Barry.

Kadiatou Barry pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos