En ligne (connectés) : 0 27

Memphis, 4 avril 1968, la fin du rêve : Martin Luther king est assassiné

Luther

L'assassinat du pasteur Martin Luther King, l'un des principaux meneurs du mouvement pour les droits civiques aux États-Unis et prix Nobel de la paix, eut lieu au Lorraine Motel à Memphis dans le Tennessee, le 4 avril 1968. King est transporté à l'hôpital Saint-Joseph de la ville, où sa mort est prononcée.

James Earl Ray, un fugitif du pénitencier de Jefferson City dans le Missouri, est arrêté le 8 juin 1968 à l'aéroport de Londres-Heathrow. Extradé vers les États-Unis, il est accusé du crime. Le 10 mars 1969, Ray plaide coupable et est condamné à 99 ans de prison dans le Tennessee. Plus tard, Ray fait de nombreuses tentatives pour retirer ses aveux et demande à être jugé devant un jury, sans succès. Il meurt en prison le 23 avril 1998.

La famille King parmi d'autres estime que l'assassinat est le fruit d'une conspiration impliquant le gouvernement des États-Unis, comme le prétend Loyd Jowers en 1993, et que Ray n'est donc qu'un bouc émissaire. En 1999, la famille King intente un procès pour homicide contre Jowers pour la somme de 10 millions de dollars. Au cours du procès, des preuves alléguant d'une conspiration sont présentées. Des organismes gouvernementaux accusés ne peuvent pas se défendre car ils ne sont pas désignés comme défendeurs. Le jury conclut que Jowers et « d'autres » faisaient partie d'un complot visant à tuer King.

I have a dream: un rêve pour «son peuple»

Marche pour les droits civiques des Noirs américains le 28 août 1963 à Washington, organisée par Martin Luther King.

La marche sur Washington de juillet 1963, qu'il organise en accord avec des militants modérés, marque le sommet de sa carrière. Deux cent mille personnes autour du monument de Lincoln et sur le haut des marches, devant la statue du président assassiné, le révérend King prononce le plus beau discours de sa vie dans lequel il évoque son rêve, «un rêve profondément enraciné dans le rêve américain»: «Je rêve qu'un jour sur les collines rousses de Géorgie, les fils des anciens esclaves et les fils des anciens esclavagistes prendront place tous ensemble à la table de la fraternité. […] Je rêve qu'un jour mes quatre petits enfants vivront dans une nation où ils ne seront plus jugés sur la couleur de leur peau, mais sur leurs mérites.»

Un homme contesté par les leaders noirs extrémistes

La modération de Martin Luther King, ainsi que ses qualités d'organisateur, en font un interlocuteur valable pour la Maison-Blanche. Au moment des événements de Memphis, il soutient un projet de loi, demandant un certain nombre de mesures élémentaires telles qu'une modeste allocation familiale pour chaque enfant mineur, où la création de trois millions d'emplois spéciaux pour les travailleurs non qualifiés.

Archives…

Mamadou Samba Barry, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos