En ligne (connectés) : 0 28

Présidentielle ivoirienne : Guillaume Soro menace « n'y aura pas d'élection le 31 octobre »

Soro

L'ex-chef rebelle et ancien Premier ministre ivoirien Guillaume Soro a annoncé jeudi lors d'une conférence de presse à Paris que sa candidature à la présidentielle du 31 octobre était «irrévocable» et a appelé à une union de l'opposition pour obtenir des «élections libres et transparentes». Au total, 40 dossiers de candidature, dont celui de l'ancien président Laurent Gbagbo, ont été rejetés lundi par le Conseil constitutionnel.

Guillaume Soro honore sa candidature et appelle à l'union de l'opposition. L'ex-chef rebelle et ancien Premier ministre ivoirien a annoncé jeudi 17 septembre lors d'une conférence de presse à Paris que sa candidature à la présidentielle du 31 octobre était «irrévocable», bien qu'elle ait été rejetée lundi par le Conseil constitutionnel . La juridiction avait également invalidé 39 autres candidatures, dont celle de l'ancien président Laurent Gbagbo. Guillaume Soro a également appelé l'opposition à s'unir pour avoir des élections libres et transparentes.

«Maintenir l'élection du 31 n'a aucun sens, y participer serait cautionner le coup d'État institutionnel d'Alassane Ouattara», a déclaré Guillaume Soro en appelant l'opposition, dont les ex-présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié , à s'unir pour faire barrage à un troisième mandat du président sortant Alassane Ouattara.

«Ma candidature est ferme, irréductible et irrévocable», a déclaré Guillaume Soro, qui a également occupé le poste de président de l'Assemblée nationale ivoirienne. Selon lui, « la Côte d'Ivoire est au bord du gouffre» depuis la décision d'Alassane Ouattara de se présenter à un troisième mandat.

Guillaume Soro a également appelé à «saisir la Cédéao en vue d'obtenir des élections transparentes», assurant qu'il «n'y aura pas d'élection» le 31 octobre, sans entrer dans les détails.

Avec l'AFP


A propos de l'auteur :

224infos