En ligne (connectés) : 0 36

Crise politique en Guinée : Bakary Fofana interpelle Alpha Condé « Mr le président regardez, le pays bascule »

Bakary-Fofana

L’ancien président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) Bakary Fofana était devant les journalistes ce lundi, 20 janvier 2020 à la maison de la presse  située à Kipé dans la commune de Ratoma. Il a mis l’occasion à profit  pour se prononcer sur la situation sociopolitique très difficile que traverse la Guinée. Bakary Fofana interpelle Alpha Condé sur la situation du pays.

Bakary Fofana revient sous les feux des projecteurs. Depuis son départ à la tête de la CENI et remplacé par Me Salif Kébé, l’ancien président de l’organe en charge des élections en Guinée (CENI) était disparu des radars.

Il est revenu ce lundi, 20 janvier à travers un point de presse afin de se prononcer aussi sur la situation sociopolitique du pays née d’une part de la volonté du président de doter la Guinée d’une nouvelle constitution et de l’autre côté de l’organisation des élections législatives fortement contestées par les ténors de l’opposition qui décident d’empêcher leurs tenues.

Pour Bakary Fofana

« Chaque pays est régit par des lois. Est-ce  normal de les mettre de côté et créer un consensus ? Oui si c'est pour faire la Paix et le Développement. Mais faire un consensus au dessus des lois, et sans aboutir à la Paix, c'est une trahison des deux acteurs : Gouvernement et Opposition. La Guinée et les guinéens ont besoin de Paix, de concorde m, D’unité et de Développement », dit-il aux acteurs politiques en général.

Poursuivant, il interpelle le président de la République Pr Alpha Condé. Il indique que c’est seul lui qui a un compte à rendre aux guinéens après son mandat à la tête du pays. Il lui fait savoir en plus que le pays bascule.

« Mr le président de la République, ni L’opposition, ni les Syndicalistes n'ont pas de bilan à présenter. Seul vous, en avez, pendant et après. Mr le président regardez, le pays bascule », souligne Bakary Fofana.

Reste désormais à savoir si ce message sera entendu par le locataire du palais sékoutouréyah.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos