En ligne (connectés) : 0 22

Guinée : L'ONU condamne les violences post-électorales

onu-communique-presse

Le secrétaire général des Nations Unies condamne les violences survenues au lendemain de l'élection présidentielle du 18 octobre en Guinée". L'annonce est faite par son porte-parole Stéphane Dujarric, à travers un communiqué.

Selon lui, Antonio Guterres est "profondément attristé par les pertes en vies humaines et la destruction de biens. Il exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessées".

Il "encourage également tous les acteurs à attendre la proclamation des résultats officiels par la Commission électorale nationale indépendante et à résoudre tout contentieux potentiel en empruntant les voies légales établies".

"Le secrétaire général réitère la volonté de l'Organisation des Nations Unies de soutenir les efforts du pays pour désamorcer rapidement les tensions, promouvoir le dialogue et la cohésion nationale", a ajouté Stéphane Dujarric.

La situation actuelle en Guinée est tendue. Selon les médias, les violences qui ont éclaté à la suite du scrutin de dimanche dernier, ont fait au moins 30 morts.

Ci-dessous le communiqué complet :

« Le Secrétaire général condamne les violences survenues au lendemain de l’élection présidentielle du 18 octobre en Guinée.  Il est profondément attristé par les pertes en vies humaines et la destruction de biens.  Il exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessées.

Le Secrétaire général engage toutes les parties à agir immédiatement pour mettre fin à la violence.  Il exhorte les forces de sécurité à faire preuve de la plus grande retenue en cette période délicate.  Il encourage tous les acteurs à attendre la proclamation des résultats officiels par la Commission électorale nationale indépendante et à résoudre tout contentieux potentiel en empruntant les voies légales établies.

Le Secrétaire général réitère la volonté de l’Organisation des Nations Unies de soutenir les efforts du pays pour désamorcer rapidement les tensions, promouvoir le dialogue et la cohésion nationale.

La déclaration suivante a été communiquée, ce vendredi 23 octobre 2020, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU »

Mamadou Samba Barry


A propos de l'auteur :

224infos