En ligne (connectés) : 0 43

Violation des droits de l’homme : « Alpha Condé s’était battu pour que la Guinée se retire de la CPI », accuse Baadiko

Baadiko-Bah-UFD

Le rapport du département d'État américain sur les droits de l'homme en Guinée qui accable les autorités, continue d'alimenter les débats. Ils sont nombreux les acteurs politiques guinéens qui continuent de réagir; La dernière date est celle du président de l'UFD Mamadou Baadiko Bah.

Invité chez nos confrères de la radio Fim Fm, le président de l'UFD s'est réjoui de la publication de ce rapport du département d'État américain.

Poursuivant, Baadiko accuse Alpha Condé d'être celui qui avait donné pour mission de sortir de la Guinée de la Cour Pénale Internationale afin de ne plus être inquiété.

«Le gouvernement sait très bien la menace qui pèse sur lui. Et nous sommes heureux que la nouvelle administration américaine soit plus ferme avec les gouvernements africains en général. Le président Alpha Condé s'était battu pour que la Guinée et d'autres pays se retirent collectivement de la CPI pour avoir le droit de tuer à huis clos, d'emprisonner à huis clos ça n'a pas marché », signal Baadiko Bah .

Le cas de Cellou Dalein qui est empêché de sortir du pays n'a pas été ignoré par l'honorable Baadiko. Il invite le pouvoir de Conakry de notifier à Cellou s'il est interdit de quitter le pays, dans l'esprit de la loi.

«Il faut que l'État de droit soit respecté et que la libre circulation soit respectée, c'est un droit constitutionnel. Si la justice n'a pas engagé de poursuites contre lui et même si c'est fait il faut qu'on le sache et qu'il lui soit notifier dans les règles », indique l'honorable Mamadou Baadiko Bah.

N'Famoussa Siby


A propos de l'auteur :

224infos