En ligne (connectés) : 0 37

Transition en Guinée : Dr Faya Milimono trouve ridicule le délai de 6mois proposé par la CEDEAO pour organiser les élections présidentielles.

Faya-Millimono

Bon nombre d’acteurs politiques ne partagent pas le même avis que la communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest d’organiser les élections présidentielles dans une période de 06 Mois. Pour le président du Bloc Liberal, c’est ridicule cette décision de la CEDEAO.

Si la communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) demande aux nouveaux dirigeants de la Guinée d’organiser les élections dans une période de 6mois, certains partis politiques estiment que ce délai n’est pas du tout tenable vu les nombreux problèmes auxquels le pays fait face.

« Nous avons besoin de prendre du temps, la constitution comme le CNRD l’a promis, sera réécrite. Donc une fois la constitution réécrite, il faut la soumettre au referendum. Nous avons besoin de refaire le fichier électoral parce que le fichier que nous avons aujourd’hui n’est pas fiable. Donc il faut se doter d’un fichier fiable. Il y’a tellement de choses à faire que parler de 6 mois, C’est même ridicule », dit-il le président du Bloc Libéral.

Récemment, le colonel Mamady Doumbouya a précisé que la durée de la transition qui doit aboutir à l’organisation des élections est du ressort du peuple de Guinée. Des propos soutenus par le président du Bloc Liberal.

« Nous sommes un pays souverain donc il appartient aux Guinéens qui sont entrains d’être consultés maintenant depuis quelques jours. Je veux parler des acteurs politiques, socio-économiques et tant d’autres qui sont passés devant le CNRD pour répondre à certaines questions et depuis, il y’a des propositions sont entrains d’être faites par les uns et les autres et donc lorsque tout cela sera traité, nous saurons donc ce que les Guinéens pensent et c’est ce que les Guinéens pensent qui devra être appliquer », a-t-il précisé.

Pour une transition réussie en Guinée, l’implication de tous les acteurs socio-politiques Guinéennes est sollicitée. C’est pour cette raison d’ailleurs que le président du Bloc Liberal se dit prêt à accompagner le CNRD pour sortir la Guinée de l’ornière.

« Depuis que le CNRD est arrivé, notre langage n’est pas d’accompagner mais de nous impliquer. Et nous nous impliquerons pour apporter ce que nous pouvons. C’est-à-dire d’un point de vue intellectuel, d’un point de vue physique bref tout ce que nous pouvons apporter pour la réussite de cette période transitoire », a-t-il réitéré pour son engagement.

Pour Dr Faya milimono, la prise du pouvoir par le CNRD devrait être une opportunité pour les Guinéens d’instaurer un véritable Etat de droit.

Fodé Bakary Dansoko pour 224 infos.org


A propos de l'auteur :

224infos