En ligne (connectés) : 0 37

Coup d’Etat en Guinée : le coordinateur national du Réseau Afrique de Guinée se réjouit des actes posés par le CNRD depuis sa prise du pouvoir

COUP-D-ETAT Un mois après sa prise du pouvoir, les populations Guinéennes se réjouissent déjà des premiers actes posés par le Comité National pour le Rassemblement et le Développement avec à sa tête le colonel Mamadi Doumbouya. Le coordinateur national du Réseau Afrique Jeunesse de Guinée s’inscrit dans la même logique que tous les Guinéens.

C’est la joie et la satisfaction au sein des populations Guinéennes depuis la prise du pouvoir par les forces républicaines, le 05 septembre dernier. Comme la plupart des citoyens, le coordinateur national du Réseau Afrique Jeunesse de Guinée se réjouit des actes posés par le CNRD depuis sa prise du pouvoir.

«  Il faut reconnaitre quand même que le bilan du CNRD est positif parce que leur arrivée a permis de libérer les détenus politiques, mais aussi la situation sociopolitique s’est détendue dans notre pays. Et en plus de ça, il y a eu ce qu’on appelle la diminution du prix du carburant à la pompe pour alléger un peu les charges de nos compatriotes citoyens », s’est-il réjouit

Par contre, Sékou Doré déplore le retard accusé dans la mise en place du nouveau gouvernement de la transition pour la bonne marche de la république.

« Il y a des choses urgentes aujourd’hui que le CNRD doit prendre en compte, c’est par exemple la mise en place des organes de transition, mettre en place le CNT parce que à un mois déjà c’est un  peu trop », a-t-il déploré.

La lutte contre la corruption et l’impunité font partie des priorités des nouvelles autorités de la transition. Pour preuve, plusieurs comptes bancaires de certains cadres ont été gelés ces derniers temps. Un acte salué par le coordinateur  du RAJ GUI.

«  Si Dadis avait fait l’audite et publier voir condamner ces voleurs, on en serait pas là aujourd’hui parce que c’est des gens qui se sont enrichis de façon illicite », précise-t-il.

Autres préoccupations majeures des citoyens, c’est la durée de la transition qui reste pour le moment inconnue par l’opinion nationale et internationale.

Fodé Bakary Dansoko pour 224 infos.org


A propos de l'auteur :

224infos