En ligne (connectés) : 0 36

Cadre de dialogue inclusif inter-guinéens : « chaque question mérite des débats approfondis... »,Bah Oury

dialogue-bah-oury

Le cadre dialogue inclusif inter guinéens a commencé ce jeudi 24 novembre à Conakry, des leaders des partis politiques ont répondus à cette qui prendra fin le 15 décembre 2022. Le lancement officiel étant prévu à 12 heures a connu quelques heures de retard dû au manque d’organisation de la salle.

Bah Oury leader du parti UDRG a livré ses impressions en ce qui est la tenue de cette rencontre initiée par le chef de l’Etat Mamadi Doumbouya.

Il déclare :

« Le retard est tout inhérent à toutes activités humaines, on attendus des mois et des mois, donc on va attendre quelques minutes et je pense que le débat va commencer. J’espère que l’essentiel va commencer et d’ici le 15 décembre quelques choses de consistant permettant de défricher les voies et moyens pour une transition efficace réussie pour que la Guinée sorte d’une série de longue période d’incertitude. Je pense qu’il faut pas essayer de reconstruire le monde, il y’a des étapes qui sont déjà consignées dans l’accord avec la CEDEAO , c’est-à-dire les dix étapes du chronogramme».

Et de poursuivre, en s’exprimant sur la question du chronogramme du CNRD

« Chaque question méritent des débats approfondis. Par exemple sur question du recensement administratif, il y’a le recensement administratif des guinéens qui sont à l’intérieur du pays, il y’a ceux qui sont à leur l’étranger. Il faut que cela soit claire que l’ensemble des citoyens guinéens sont partis prenante du processus électoral ou le soufrage universel, c’est cela qui confère la légitimité (...). En refusant de participer à ce dialogue inter guinéens, qui est un dialogue fondateur institutionnel de la Guinée très longtemps, ils risquent en agissant ainsi de sacrifier leurs partis politiques. Parce que certains vont estimer pourquoi être dans un parti où les étapes majeures de la vie nationale sont boudées et donc pourquoi y être au risque d’être absent le jour même des joutes électorales, donc ils sont entrain de liquider leurs partis politiques.», a fait savoir Bah Oury président de L’UDRG.

Pour l’heure la cérémonie d’ouverture se poursuit avec le discours des officiels.

Morciré Camara pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos