En ligne (connectés) : 0 67

Guinée : Amadou Secteur Barry, le président de l’UDPG aux forces vives : « Elles ne veulent pas que nous avancions...»

Amadou Secteur Barry, le président UDPG

Suite aux réactions de mécontentement des Forces Vives de Guinée face à la dissolution des conseillers communaux par le chef de l'État, le général Mamady Doumbouya, à travers un décret, rencontré dans siège au quartier Bordo, dans la commune urbaine de Kankan, Amadou Secteur Barry, président du parti UPDG, est monté au créneau pour critiquer la réaction des forces vives.

« La réaction des forces vives m'a un peu surpris, car il faut défendre quelqu'un qui est dans les normes. À partir du moment où le mandat des maires est terminé, ils doivent tous être remplacés. Cela n'est pas mauvais. La mise en place des délégations spéciales est normale, car ces gens-là ne veulent pas que nous avancions », explique M. Barry.

Poursuivant son allocution, cet acteur politique estime que les forces vives ne sont pas dans la dynamique de faire avancer les choses.

« Donc, pour les forces vives, il faut qu'on arrive à revoir qui parle en leur nom, et la mise en place des délégations spéciales est normale pour organiser les élections, car ces gens-là ne veulent pas que nous avancions », conclut Amadou Secteur Barry, président du parti UPDG.

Il est à rappeler que depuis la dissolution des conseillers communaux en gestion, des voix continuent de s'élever au sein de la classe politique, que ce soit pour critiquer la décision des autorités de la transition ou pour la soutenir.

Facely Sanoh pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos