En ligne (connectés) : 0 25

Traitement contre le coronavirus : Dr Sakoba Keita rassure « 80% des gens peuvent guérir sans médicament »

Sakoba-ANSS

Le directeur de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), a réagi ce lundi dans l’émission « les grandes gueules »  sur le schéma de traitement appliqué aux personnes atteintes de coronavirus par rapport à l’utilisation de la chloroquine sur les patients atteints du Covid-19.

Pour Dr Sakoba Keita, l’utilisation de la chloroquine aux personnes malades par certains médecins ne s'est fait que sur des cas jusque là déclarer cas grave.

«Il y a d’autres qui ne sont pas d’accord sur ce schéma avec la chloroquine, ce que vous ne dites pas à la population, c’est que le professeur Didier Raoult a proposé de donner de la chloroquine aux cas graves. Ce n’est pas à tous les cas. La Guinée n’a pas encore un cas grave. Certains patients se sont mis à la chloroquine, les médecins les ont accompagnés pour voir leur évolution. C’est très prématuré pour nous, sur un petit échantillon, de tirer une conclusion», a réagi Dr Sakoba Keita dans les GG.

Le directeur de l’ANSS a rassuré chez nos confrères d’espace qu'en raison de leur système immunitaire, certains malades du Coronavirus peuvent guérir sans prendre aucun médicament.

« Ce n’est pas la chloroquine seulement qu’on leur donne. Il y a d’autres médicaments. Sans compter que certains guérissent d’eux-mêmes. Va-t-on attribuer cela à l’effet de la chloroquine ? Il y a beaucoup qui guérissent d’eux-mêmes. 80% des gens peuvent guérir sans médicament », a déclaré le directeur de l’agence nationale de la sécurité sanitaire.

Selon le Pr Didier Raoult, directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection de Marseille (Bouches-du-Rhône), le dérivé de la chloroquine est Le remède pour soigner les malades du coronavirus. Il l'a administré le 16 mars 2020 à 20 patients malades de son service à raison de 600 mg d'hydroxychloroquine par jour associés à de l'azithromycine (antibiotique de la famille des macrolides).Six jours après, l'infectiologue indiquait que seuls 25 % d'entre eux étaient encore porteurs du virus, quand 90% de ceux qui n'avaient pas reçu le traitement étaient toujours positifs.
Et le 26 mars 2020 dernier, en France, un décret a été publié au Journal Officiel pour autoriser la prescription et l'administration de l'hydroxychloroquine aux patients atteints de formes graves du Covid-19 à l'hôpital et de retour à leur domicile.

Mamadou Samba Barry, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos