En ligne (connectés) : 0 19

Covid-19 : la Sobragui et la GIZ signent un partenariat pour prévenir la propagation de la pandémie

Sobragui-1

La Coopération allemande GIZ et la Société de Brasserie de Guinée (SOBRAGUI) ont signé ce mardi 7 juillet une convention de partenariat pour prévenir la propagation de la pandémie Covid-19 à l’usine de SOBRAGUI SA et dans les communautés environnantes.

Ce projet est estimé à environ 345 000 euros financés à hauteur de 145 000 euros par la SOBRAGUI et 200 000 euros par la Coopération allemande à travers la GIZ, sur une durée de 2 ans.

Au cours de l’exécution dudit projet, la SOBRAGUI aura la charge de la production du désinfectant et de toutes les activités de communication sur le projet et sur la Covid-19.

« Nous sommes très heureux de signer cette convention. Il y a la formation de notre personnel sur les gestes barrières mais également toutes leurs familles. La GIZ va nous apporter la formation spécifique de notre personnel infirmier. Il y a également le support financier réel qui consiste à l’achat de matériaux de protection, l’achat des matières premières pour fabriquer notre gel selon les normes l’OMS et celle locale. L’autre point où nous allons intervenir, c’est la sensibilisation et la communication de masse », a expliqué le directeur général de la Sobragui Guy Lecloux.

Sobragui-2

Dans son discours, le directeur général adjoint de l'ANSS a loué les efforts de la GIZ dans le domaine de la santé. Pour Bouna Yattassaye son agence apportera tout le soutient nécessaire dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet afin de lutter contre la chaîne de contamination de la pandémie de la Covid-19.

« La GIZ a une expertise avérée dans le domaine de la santé. Elle est présente en Guinée il y a plus de trente ans. Intervenir auprès des travailleurs de la SOBRAGUI et leurs dépendants est une très bonne chose parce que cela permet de rompre la chaîne de transmission au sein d’une partie de la population. Si deux mille personnes adoptent des comportements sains et se protègent correctement, cela veut dire qu’il y a plus de deux milles ménages qui sont protégés et qui pourraient protéger d’autres ménages. Nous sommes ouverts pour les entreprises qui voudraient organiser des tests rapides pour leurs travailleurs afin que nous puissions rapidement trier les populations pour savoir ceux qui sont malades, les sortir de la circulation et les soigner pour ne pas que des citoyens malades empiètent les activités économiques », a déclaré le directeur général adjoint de l’agence nationale de la sécurité sanitaire.

L’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en Guinée qui a marqué sa présence lors de cette signature à indiqué toute l’importance pour ce partenariat dans le secteur privée.

« Ce présent partenariat a été possible grâce à un programme du ministère fédéral allemand de la coopération pour faciliter le financement de partenariat de développement avec le secteur privé. Le partenariat dans lequel la SOBRAGUI s’engage aujourd’hui est un remarquable exemple. Comment une entreprise peut assumer sa responsabilité surtout dans cette situation de pandémie qui secoue notre planète entière. Cet engagement s’exprime aussi en chiffre. Le coût total du projet estimé à 3 milliards 750 millions de francs guinéens, la SOBRAGUI financera un milliard et demi environ 42%. C’est une participation exemplaire déjà en temps normal mais encore vu la situation financière difficile pour les entreprises, on ne peut que se réjouir », a lu Meier Tesh.

Le maire de la commune de Matam, s’est engagé à soutenir toutes les bonnes initiatives de la SOBRAGUI compte tenu de son immense effort d’accompagnement au Conseil communal de Matam dans l’exécution de son programme de développement.

Mamadou Samba Barry


A propos de l'auteur :

224infos