En ligne (connectés) : 0 35

Santé : Commémoration de la journée mondiale de la lutte contre les hépatites en Guinée

hepatite-journee

C'est sous le thème « Rapprocher les soins de l’hépatite des communautés » que la journée mondiale de lutte contre les hépatites virales, a été commémorée en différé, ce mercredi 24 août 2022 en République de Guinée.

À Ignace Deen, la cérémonie de Commémoration a été présidée par madame Khaité Sall, cheffe de cabinet du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique.

En se basant sur le taux de prévalence élevé de l’hépatite virale B en Guinée, estimé à ce jour de 8 à 14%, ce, malgré les efforts de lutte contre la maladie, la Cheffe de cabinet a, au nom du Ministre de la Santé et des autorités de la transition, invité partenaires et communautés à se mobiliser et à soutenir l’État afin de freiner l’évolution de l’hépatite virale dans le pays.

« Mieux vaut prévenir que guérir », alerte-t-elle.

Tout en réitérant l’appui des partenaires à la Guinée, le représentant de l’OMS à cette cérémonie, Dr. Sirman Camara a déploré le fait qu’en Afrique, seulement 6% des bébés reçoivent une dose du vaccin anti-hépatite à la naissance alors que des vaccins capables de sauver des centaines de milliers de vies sont disponibles.

Cependant, il a rappelé les recommandations de l’OMS.

« L’OMS recommande aux pays de se doter de politiques et stratégies nationales de lutte contre les hépatites. En outre, il est conseillé aux pays de rendre opérationnel leurs stratégies nationales afin de s’inscrire dans la dynamique de l’objectif mondial d’éradication de l’hépatite virale ».

Pour Dr Laye Kaba, coordinateur par intérim du Programme national de lutte contre le VIH-SIDA, le Paludisme et les Hépatites, le choix du thème concourt à inciter les populations à accepter d'aller dans les services de santé pour faire des tests de dépistage.

« Rapprocher les soins de l'hépatite ou le dépistage au sein de la communauté... Ça va interpeller les dirigeants, les responsables administratifs, les responsables sanitaires à procéder à un plaidoyer fort auprès des institutions, auprès du gouvernement pour au moins accorder une part importante du budget national à la riposte contre l'hépatite virale » a t-il souligné selon le service de communication et Relations Publiques.

Kadiatou Barry pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos