En ligne (connectés) : 0 31

Interdiction des prières nocturnes : « les prières nocturnes c’est à la maison », précise Aly Jamal Bangoura

Jamal

L’interdiction des prières nocturnes en Guinée pendant ces dix derniers jours du mois de ramadan continue d’alimenter les débats en Guinée. Selon le secrétariat général aux affaires religieuses, cette décision en concertation avec l’ANSS s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 en Guinée.

Invité chez nos confrères de la radio Evasion  FM dans l’émission « le perroquet », le secrétaire général aux affaires religieuses s’est défendu ce mardi, suite à l’interdiction des prières nocturnes dans les mosquées.

«C’est compte tenue de l’évolution du coronavirus dans notre pays. C’est pour cela, en concertation avec l’Agence nationale de sécurité sanitaire, on a jugé utile de sauvegarder la vie humaine.  La prière après 20 h ne dure pas plusieurs heures. Alors que les prières nocturnes durent de 0 heure à 4 heures du matin. Alors, la durée là est entre autre des facteurs de contaminations », a déclaré Ehadj Aly Jamal Bangoura.

Poursuivant le secrétaire général aux affaires religieuses a fait savoir que cette prières a été toujours effectué par le prophète (psl) en famille.

« Le prophète Mohamed (PSL) n’a pas fait ces prières là en groupe. Les prières collectives qu’ils faisaient c’était après la prière 20h », dit-il. Avant de signalé qu’Il y a un Hadith qui dit

« Avec les 10 derniers jours, le prophète Mohamed (PSL) a dit qu’il se prépare conséquemment et il réveille sa famille et il fait les prières nocturnes à domicile mais pas à la mosquée. Donc, les prières nocturnes c’est à la maison».

A noter que cette décision du secrétariat général aux affaires religieuses a provoqué des manifestations à l’intérieur du pays precisément à Siguiri, où les jeunes ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène.

N’Famoussa Siby


A propos de l'auteur :

224infos