En ligne (connectés) : 0 24

Conflit au sein de la coordination Foulbhe et haali pular: «Toutes les deux parties sont du Fouta, donc donnons nous la main pour qu'il y ai l'entente » implore Mamadou Tafsir Bah.

tafsir-crise-foulbhe-haal-pula

La succession du président par intérim de la Coordination nationale des fulbhè et haali Poular divise les deux camps,celui d’Elhadj Alseny Dalaba Barry, désigné dimanche 1er avril, successeur de « Sans Loi » et celui du vice-président Elhadj Ibrahima Onathol Diallo.

Mamadou Tafsir Bah membre de la dite Coordination déplore ce désaccord et invite les deux parties à s'entendre pour l'intérêt de tous.

Elhadji Alseny Barry à peine nommé comme président par intérim de la coordination nationale des Foulbhes et Haali Pular de Guinée, suite au décès d'Elhadji Ousmane Fatako Baldé dit "Sans Loi" le 27 Mars dernier, des voix commencent à se lever pour s'opposer à cette désignation. D'autres estiment que c'est au tour de labé de gouverner la coordination Haali Pular.

Le siège de la coordination situé à Madina Boussoura a été finalement fermé, alors que certains s'apprêtaient à tenir une conférence de presse ce mardi. Mamadou Tafsir Bah membre de la dite coordination apporte des précisions

« Il y a une personne qui a été désignée dimanche dernier, et aujourd'hui encore il y a une personne qui est là qui veut être désignée comme coordinateur national des Foulbhes et Haali Pular, c'est ce qui a causé problème. Le statut et règlement de la coordination disent que vraiment la présidence doit tourner entre les trois grand Diwés du Fouta Djallon. Ces trois grands Diwés se sont Timbo, Timbi et Labé. Le premier président était de celui de Timbi Elhadji Ibrahima Maci paix à son âme, le deuxième était celui de Timbo, Elhadji Saikou Yaya paix à son âme et le dernier Elhadji Ousmane Sans loi était de Koin, et Koin relevait du Diwé de Timbi. Mais pourquoi il a été désigné comme président par intérim alors que c'est labé qui devrait prendre le relais » a expliqué Mamadou Tafsir Bah membre de la coordination.

Selon Mamadou Tafsir Bah, les deux parties doivent se retrouver au tour de la table afin de trouver un terrain d'entente avant qu'il ne soit trop tard

« C'est désolant, on ne voulait pas enregistrer cela,mais qu'à même c'est pourquoi on demande toujours les deux camps de se retrouver et de se donner les mains pour qu'il y ai l'entente. Tous les deux camps sont du fouta, donc nous sommes tous fiers d'eux. Il n'y a pas de problème, chaque problème à une solution, on peut se retrouver et s'assoir et se donner les mains pour qu'il y ai l'entente et la cohésion» a affirmé Mamadou Tafsir Bah.

En attendant,une déclaration du nouveau coordinateur contesté était attendue dans la mi-journée au siège  de la coordination sis à Madina Boussoura.

Habibatou Binta Diallo pour 224Infos.


A propos de l'auteur :

224infos