En ligne (connectés) : 0 87

Siguiri : Une femme mariée décède suite à un avortement clandestin à Doko…

deces-femme-avortement

Une tragédie s'est récemment déroulée dans la sous-préfecture de Doko, située à plus de 54 km de la préfecture de Siguiri, lorsque Dame Seny Nignakara, une femme mariée d'environ trente ans et mère de cinq enfants, a tragiquement perdu la vie suite à un avortement clandestin.

Selon les informations disponibles, cette femme avait quitté la préfecture de Lola il y a plusieurs mois dans l'espoir de subvenir aux besoins de sa famille.

Malheureusement, elle s'est retrouvée impliquée dans la prostitution pour maintenir son niveau de vie.
Dans cette situation précaire, elle a découvert qu'elle était enceinte, mais par peur que son mari ne découvre sa situation, elle a pris la décision tragique de recourir à un avortement clandestin, ce qui lui a coûté la vie.

Un membre de la Croix-Rouge locale, contacté par téléphone par notre Correspondant Régional basé dans la savane guinéenne, a expliqué :

« Cette femme a quitté son mari à Lola pour travailler à Siguiri. Elle a choisi la prostitution pour gagner sa vie, se rendant dans les bars pour subvenir à ses besoins quotidiens. Pendant cette période, elle est tombée enceinte. Au lieu de retourner chez son mari à Lola, elle a préféré aller dans une clinique pour avorter.»

Poursuivant, notre interlocuteur a ajouté :

« Lorsque la santé de la dame s'est détériorée, son médecin traitant, qui semblait complice de son choix, l'a abandonnée et a mystérieusement disparu. Plus grave encore, il l'a laissée seule dans sa chambre, où elle a finalement perdu la vie. Divers produits utilisés pour l'avortement, tels que «vitamine k3 injection, zenpramide, dicynone 250 mg/2 ml», ont été découverts dans sa chambre.»

De son côté, le Dr. Abdoulaye Bassirou Condé, médecin-lieutenant du haut commandement de la gendarmerie nationale, en service à l'hôpital préfectoral de Siguiri, a confirmé que le décès était bien le résultat d'un avortement.

« La femme est décédée il y a quelques jours seulement à la suite de complications liées à un avortement», a-t-il affirmé.

Il est à noter que le médecin impliqué dans cette affaire d'avortement est actuellement en fuite.

Fecaly Sanoh pour 224infos


A propos de l'auteur :

224infos