En ligne (connectés) : 0 21

Kaman Gonomou « Nous voulons une constitution démocratique, une constitution inclusive »

kaman-gonomou

Le Réseau des Citoyens Engagés pour le Développement Durable était devant la presse ce Lundi, 15 avril 2019 à la maison commune des journalistes à Coleyah.

La structure a annoncé au cours de cette rencontre le lancement officiel de la pétition sur la nouvelle constitution sur toute l’étendue du territoire national.

C’est un débat qui fait rage depuis quelques temps en Guinée. Certains pensent qu’il n’est pas opportune de procéder à la mise en place d’une nouvelle constitution et d’autres estiment le contraire. C’est le cas notamment du Réseau  des Citoyens Engagés pour le Développement Durable. Pour cette structure, la constitution guinéenne à l’état actuel, n’est pas l’émanation du peuple. Le réseau soutien, d’ailleurs, que la constitution guinéenne actuelle (du 7 mai 2010)  dispose de plusieurs lacunes.

« Nous voulons une constitution démocratique, une constitution inclusive, une constitution légitimé dans une souveraineté du peuple, par le peuple… », A lâché Kaman Gogana Gonomou.

Mais quelle est l’opportunité pour la Guinée de se doter d’une nouvelle constitution ? Kaman Gonomou répond :

« La constitution guinéenne  a été élaborée dans les conditions extrêmement difficiles. La constitution guinéenne n’a pas respectée la procédure d’élaboration d’une constitution. La constitution guinéenne a été victime d’usurpation de compétences. Nous avons trente raisons pour les quelles la constitution guinéenne doit être modifiée…Nous étions a une période d’instabilité  puis que c’était une période d’instabilité on ne pouvait pas parler d’élaboration d’une nouvelle constitution. Les gens qui doivent élaborer la constitution ce n’est pas un groupe d’individu (faisant allusion au CNT)… Est-ce que Sékouba Konaté était un député ?  Les gens qui ont élaboré  cette constitution étaient t-ils des députés ?...», s’interroge t-il.

Les membres de cette structure militent, ce pendant, pour une constitution inclusive qui pendra en compte toutes les sensibilités sociopolitiques de notre pays

« Nous voulons une constitution de protection des personnes et de leurs biens,  une constitution d’encadrement des activités politiques et sociales, une constitution qui nécessite l’unanimité du peuple  ou ses représentants, une constitution qui favorise le multipartisme et la liberté syndicale, une constitution dans laquelle le pouvoir ne sera pas caporalisé par le président de la république… », Indique Gonomou.

A noter que le Réseau  des Citoyens Engagés pour le Développement Durable veut donc, à travers cette pétition, récolté environs 7 millions de signature pour ou contre une nouvelle constitution en Guinée.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org

 


A propos de l'auteur :

224infos