En ligne (connectés) : 0 19

Antonio Souaré se lâche « Ce COCAN-là, je ne suis pas dedans… Moi, je ne suis pas venu dans le football pour me faire de l’argent »

antonio-souare

Le présidant de la fédération guinéenne de football était en entretien avec la presse sportive ce dimanche 12 mai 2018. Plusieurs facettes de l’actualité sportive guinéenne ont été dépeintes lors de cet entretien.

Notamment la problématique liée à la composition de la COCAN 2025. Le président de la fédération guinéenne de football Mamadou Antonio Souaré a coupé court aux débats, il n’est pas dans le COCAN, cette comité  qui est en charge de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025 en Guinée.

«  Depuis la composition des membres du COCAN 2025, beaucoup de choses ont été dites. Mais je vais être honnête avec vous. Ce COCAN-là, je ne suis pas dedans. Et j’ai déjà dit à la personne concernée, que je ne suis pas dedans. Dans quel pays où vous avez vu un décret remplacé par un arrêté. C’est vraiment dommage. Mais les gens doivent comprendre que l’interlocuteur des institutions de Football, c’est la Fédération Guinéenne de Football. Moi, je ne suis pas venu dans le football pour me faire de l’argent. Je suis venu pour servir le football », a déclaré en substance Antonio Souaré.

Poursuivant, le président de la fédération guinéenne de football a fustigé l’attitude du ministère en charge des sports et de la culture en Guinée lors de la CAN U17 organisée en Tanzanie.

Antonio Souaré à souligné a ce niveau que le département n’a pas pour rôle de gérer le football mais plutôt de faire la promotion des sports en général

« le rôle du ministère des sports, c’est de faire la promotion du sport du pays en construisant les infrastructures et non la récupération. Au moment où les U17 partaient en Tanzanie, beaucoup ne croyaient pas à la performance de l’équipe. Mais quand elle s’est qualifiée en quart de finale, il y a eu la récupération. Je vous dis en ma qualité du président de la Fédération Guinéenne de Football, je ne connais même pas le budget qui était alloué pour le Syli cadet. Par contre au Sénégal, la Fédération a demandé 7 milliards de francs CFA pour le frais des cadets en Tanzanie, l’Etat a dit nous vous donnons 8 milliards pour que l’équipe fasse un bon résultat pendant la compétition », a fustigé Antonio Souaré.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org

A propos de l'auteur :

224infos