En ligne (connectés) : 0 76

Président du GOHA aux opérateurs économiques: «Que personne n'achète une carte de commerce tant que….»

goha-president

Depuis quelques temps, les opérateurs économiques sont victimes d'attaques armées dont certains sont assassinés dans leur lieu de travail.

À titre d'exemples, nous allons citer l'assassinat jeune Boubacar Diallo le vendredi 10 juillet 2020 à 22 heures dans sa pharmacie sise à Hamdallaye-Concasseur(Ratoma);

L'assassinat de Alhassane Diallo dans sa boutique à la gare routière Général Lansana Conté de Bambeto(Ratoma) à 21 heures le 11juillet 2020;

Plusieurs objets de valeur et une forte somme d'argent emportés dans l'attaque du domicile privé du cambiste Herba Dramé le 18 juillet à Enta Fassa(Matoto);

Plus de 84 millions de francs guinéens pris par des malfrats dans l'attaque de la boutique de Mamadou Saïdou Diallo à Tombolia carrefour (Matoto) le jeudi 23 juillet à 19 heures ;

Le 24 juillet 2020, c'est la boutique de Abdourahmane Pilimini Diallo qui a reçu la visite des bandits à 18 heures au rond point de la T8. Là, trois millions de francs guinéens et des téléphones portables ont été emportés;

Le dimanche 2 août, El Hadj Ibrahima Diallo a été assassiné par des hommes armés à son domicile sis à Bailobaya dans la commune urbaine de Dubreka ;

À Sonfonia Mangueboungni(Ratoma), dix(10) millions de francs guinéens ont été emportés dans l'attaque de la boutique de Amadou Tafsir Diallo à 21 heures dans la nuit du mardi 4 au mercredi 5 août 2020;

Ces derniers jours, plus de 200 millions de francs guinéens qui ont été volés dans une boutique à proximité d'une gendarmerie. Sans compter les milliers d'autres commerçants victimes d'incendies de leurs commerces et de destruction de leurs biens à Conakry et à l'intérieur du pays.

Malgré nos multiples appels à la sécurisation des commerçants et de leurs biens, le gouvernement reste sourd et aveugle.

Avec toutes ces attaques et meurtres, le ministre du commerce Boubacar Barry n'a pas daigné lever le petit doigt. À défaut de rendre visite aux victimes, il devait condamner.

Le ministre préfère plutôt réclamer de l'argent aux opérateurs économiques en demandant de payer de cartes de commerce. De l'argent qui pourrait aider son patron Alpha Condé à financer son projet de troisième mandat.

Que le ministre du commerce se détrompe. Aucun commerçant, je dis bien aucun opérateur économique ne payera une carte de commerce tant que leur situation sécuritaire ne sera pas garantie, tant que les opérateurs victimes de pillages, de destruction de biens et d'incendies ne seront pas dédommagés.

Nous demandons à tous les opérateurs économiques de se mobiliser pour barrer la route à un troisième mandat. Cela constitue l'une des solutions pour mettre fin à ces différents problèmes.

Le 7 août 2020

Chérif Mohamed Abdallah Haïdara
Président du groupe organisé des hommes d'affaires (GOHA)


A propos de l'auteur :

224infos